C’est peut-être un des gros scandales de l’année qui se prépare du côté de l’Angleterre. Après une année 2016 marquée par les leaks du Telegraph concernant le mercato et l’utilisation des TPO, puis le scandale des affaires d’attouchements sexuels sur mineurs dans plusieurs clubs, 2017 semble démarrer sur des roulettes. Plusieurs publications britanniques, dont The Independent, affirment ce soir que Manchester City est accusé d’avoir violé les règles de la Football Association (fédération anglaise) en matière de lutte anti-dopage.

Une information confirmée par la FA, via un bref communiqué envoyé à ces mêmes médias : « Manchester City a été accusé de manquement aux règles anti-dopage de la FA. Il est présumé que le club a échoué à assurer la véracité de leurs renseignements, les « Club Whereabouts », contrairement à la régulation 14. Manchester City a jusqu’au 19 janvier 2017 pour répondre à l’accusation ».

On rappelle que les clubs doivent tenir la FA au courant du lieu et horaire de leurs entraînements, ainsi que de la localisation des joueurs. Une violation de la régulation 14 de ces règles indique que Manchester City n’a pas dévoilé ces informations en temps et en heure ou alors l’a mal fait. Reste donc à savoir en quoi consistent exactement ces infractions des règles anti-dopage par Manchester City. Pour l’instant, aucune information n’a filtré à ce sujet.