Les amateurs de football anglais étaient gâtés ce soir. La septième journée de Premier League se concluait par un joli Manchester United - Arsenal du côté d’Old Trafford. Deux équipes pas forcément au mieux en ce moment, puisque les Red Devils étaient onzièmes au coup d’envoi, avec seulement deux victoires en six rencontres, et une défaite 2-0 sur la pelouse de West Ham le week-end dernier. Du côté d’Arsenal, c’est aussi mitigé, même si les Gunners étaient mieux positionnés que leur rival du soir du haut de leur huitième place. Pour cette rencontre, Ole Gunnar Solskjær misait sur un 4-2-3-1 habituel, avec un trio Pereira-Lingard-James pour soutenir Marcus Rashford. Anthony Martial est lui toujours blessé. En face, Unai Emery jouait la carte de la prudence, avec un entrejeu Xhaka-Guendouzi-Torreira, et Saka-Aubameyang-Pépé devant. Alexandre Lacazette était toujours indisponible à cause de ses pépins physiques. Au final, les deux équipes se sont quittées sur un score de 1-1.

La rencontre avait bien du mal à démarrer, avec bon nombre d’imprécisions techniques des deux côtés, et des équipes qui donnaient, d’entrée, l’impression de ne pas vouloir perdre plutôt que de vouloir gagner. La pluie qui s’abattait sur la ville du nord de l’Angleterre n’aidait clairement pas qui plus est. Le chrono défilait... et rien ne se passait... Il fallait attendre la demi-heure de jeu pour qu’Andrés Pereira slalome dans la défense et enchaîne sur une frappe bien captée par Leno (30e). Le rythme commençait à monter un peu. David De Gea devait enfin intervenir sur cette reprise de volée sans danger majeur de Nicolas Pépé (36e).

Une première période soporifique, du mieux au retour des vestiaires

Mais le niveau de cette première période était catastrophique, qu’on se le dise. Pour se moquer de la Farmer’s League il y a du monde chez nos amis britanniques. Mais pour proposer du football, c’est plus compliqué. Profitant d’une erreur de la défense mancunienne et d’un bon ballon de Pépé, Saka s’en allait défier De Gea, qui sortait une belle main (44e). L’Espagnol s’interposait à nouveau devant Guendouzi. McTominay, las de ce triste spectacle, prenait les choses en main et envoyait un missile en lucarne pour égayer un peu notre soirée (1-0, 45e). Au retour des vestiaires, les Gunners tentaient de revenir et prenaient l’initiative. Aubameyang adressait ainsi un superbe centre à Lucas Torreira, mais le Charrua se manquait complètement sur cette reprise de volée (52e). Et l’ancien de l’ASSE allait enfin être récompensé.

Tuanzebe se manquait à la relance, Saka récupérait le cuir et lançait PEA qui piquait parfaitement le ballon devant De Gea (1-1, 59e). Dans la foulée, Saka avait le 2-1 au bout du pied après ce bon centre de Chambers mais Maguire contrait sa frappe à bout portant (60e) ! Ça commençait à sentir mauvais pour les locaux, même si Pogba était proche de trouver la faille sur ce bel enroulé (64e). McTominay était proche du doublé sur cette tête non cadrée (70e). La rencontre s’enflammait enfin, avant de retomber dans le rythme de la première période, avec du déchet technique récurrent. Les deux équipes semblaient se contenter de ce partage de points, même si Leno sortait encore une main providentielle sur ce coup franc de Rashford (90e+2). Arsenal monte jusqu’à la quatrième place, les Red Devils eux sont dizièmes.

Revivez le film de la rencontre sur notre live commenté.

L’homme du match : McTominay (7) : le milieu de terrain aura été le plus décisif parmi les siens. C’est lui qui a ouvert le score juste avant le coup de sifflet de l’arbitre marquant la fin des quarante-cinq premières minutes. Sur une action mal conclue par son équipe, l’Écossais a récupéré un ballon servi en retrait par Rashford. Un contrôle, une frappe et son ballon a terminé sous la barre de Leno (45e). Il aurait même pu s’offrir un doublé, mais sa tête après le corner de Young passe un peu au-dessus (70e). Dans le jeu, il s’est montré très précieux et plutôt efficace dans ses duels.

Manchester United

- De Gea (6,5) : le gardien espagnol n’a pas eu grand-chose à faire, pour ne pas dire rien si ce n’est se coucher tranquillement sur la frappe de Pépé (35e). Mais ça, c’était avant que le match ne s’emballe avant la pause. En effet, il a répondu présent en s’interposant sur la double occasion d’Arsenal initiée par Saka puis Guendouzi (44e). Il n’a pu s’interposer sur l’égalisation d’Aubameyang (58e).

- Tuanzebe (3,5) : profitant de l’absence de Wan-Bissaka, le latéral a réussi à contenir les appels en profondeur sans grande réussite d’Arsenal sur son côté gauche pendant la première période. La deuxième période a été beaucoup plus compliquée puisque la plupart des offensives d’Arsenal arrivaient de son côté sans qu’il ne réussisse à s’imposer. Il aurait même pu coûter la défaite à son équipe, mais le dernier coup franc d’Arsenal devant la surface n’a heureusement rien donné.

- Maguire (5,5) : très peu d’inquiétude lors de la première mi-temps où il a remporté la totalité de ses duels aériens et a permis à son équipe de se dégager. Cependant, c’est lui qui couvre Aubameyang d’un hors-jeu sur l’égalisation des Gunners (58e), mais il a par la suite obligé Leno à s’employer sur une frappe à l’extérieur de la surface (73e).

- Lindelöf (6,5) : tout comme son coéquipier en défense centrale, il n’a pas été réellement inquiété durant l’ensemble de la rencontre. C’est lui qui revient sur Saka pour le gêner lors de la double occasion d’Arsenal (44e). Il s’est imposé sur la totalité de ses duels afin de couvrir son équipe. Une prestation très sérieuse.

- Young (5) : il a été plus en réussite que son homologue sur le côté gauche. Il a permis à son équipe de se dégager, mais il a perdu beaucoup de ballons tout en étant à l’origine de quelques fautes. Sur coups de pied de coin, il a manqué de justesse ne permettant pas à son équipe de s’imposer, mais il a été un peu plus précieux dans le jeu.

- Pogba (6) : plutôt discret en début de match, il a passé la vitesse supérieure à la fin de la première période. Le Français s’est montré très intéressant avec son jeu de passe à l’image de celle pour Rashford qu’il lance en face à face (43e). Sa frappe à l’entrée de la surface frôle le poteau gauche de Leno (63e), c’est ce qui lui a fait défaut dans ce match.

- McTominay (7) : voir ci-dessus.

- Pereira (5) : il a été l’auteur de la première occasion franche après quelques gestes techniques pour entrer dans l’axe, mais sa frappe est arrêtée par Leno (29e). Il a ensuite écopé d’un carton jaune pour avoir balayé Guendouzi (32e). Il a été à l’origine de la double occasion d’Arsenal en se trouant sur la récupération du ballon (44e). Bilan très mitigé. Remplacé par Greenwood (74e) qui a été replacé sur le devant de l’attaque sans toutefois s’offrir une occasion franche.

- Lingard (3) : le numéro 10 du soir a été transparent pendant la première période avec la totalité de ses duels perdus, des pertes de balle, des fautes et aucune occasion de sa part. Cela ne s’est pas amélioré en deuxième période. Il a écopé d’un carton jaune après une faute sur Guendouzi (68e). Encore une prestation décevante pour l’Anglais. Remplacé par Fred (74e) qui n’a pas été au mieux dans cette fin de match assez animée avec des duels généralement perdus.

- James (5,5) : il a été le plus intéressant des milieux offensifs lors de la première mi-temps. Son envie lui a permis de faire des différences, notamment dans des duels qu’il a entièrement remportés, mais sans être décisif ensuite. Une dynamique qui s’est prolongée dans la deuxième partie du match.

- Rashford (6) : un manque de tentative évident dans un premier temps avant de donner de peu la victoire à son équipe sur un coup franc en toute fin de match. Il a écopé d’un carton jaune pour avoir découpé Sokratis sur un excès d’engagement (27e). C’est lui qui a offert la passe décisive à McTominay sur l’ouverture du score (45e) faisant de lui un joueur plus précieux dans la construction sur ce match.

Arsenal

- Leno (7) : il n’a pas tant eu à intervenir que ça. Il ne peut rien faire sur le but de McTominay, parfaitement placé en lucarne, en plus d’être un peu caché par ses défenseurs. Sinon, il a répondu présent, avec cette bonne intervention devant Pereira en première période, cet arrêt réflexe sur cette frappe de Maguire qui filait en lucarne (73e) et une parade décisive sur un coup franc de Rashford dans le temps additionnel qui a sauvé les siens.

- Chambers (5,5) : Son carton jaune dès la 10e minute de jeu ne l’a pas mis dans les meilleures conditions, le forçant logiquement à se montrer mesuré dans ses interventions. Ce qu’il a su faire, puisque définitivement, il n’a pas du tout été mis en danger par ses vis à vis. Un apport offensif assez médiocre sinon, malgré ce bon service pour Saka (60e).

- Sokratis (6) : le défenseur central grec a été d’un niveau plus que correct ce soir. Il n’a pas toujours été excellent au marquage, mais il a réalisé de nombreuses interventions décisives, affichant notamment une vitesse similaire à celle des attaquants mancuniens pour leur ôter le cuir des bottes (50e). Une performance assez solide en somme.

- David Luiz (5,5) : le touffu défenseur brésilien a livré une prestation assez sérieuse dans l’axe de la défense malgré quelques petits errements habituels chez lui. Il a formé un duo tout à fait honnête avec Sokratis, montrant également de belles choses dans la sortie du ballon vers ses milieux de terrain.

- Kolasinac (4) : difficile d’analyser sa rencontre. En soit, il n’a pas coûté de buts, n’a pas commis d’erreurs majeures, mais il n’était clairement pas serein sur son couloir gauche lorsque les Diables Rouges attaquaient. Un peu trop de passivité également, ne mettant pas le pied ou n’allant pas au duel quand il faut. Curieux pour un joueur qui n’hésite pas à jouer des points face à des voyous armés !

- Xhaka (3) : le nouveau capitaine de la formation londonienne a, une fois encore, vécu un match très compliqué et qui ne lui servira pas à faire taire les critiques à son encontre. Un apport offensif proche du néant, et très peu de contribution défensive, laissant Torreira aller au charbon jusqu’à la sortie de l’Uruguayen. Il se baisse même sur le but de McTominay, laissant filer le ballon vers la lucarne de Leno... Disasterclass.

- Torreira (5,5) : le milieu de terrain uruguayen a réalisé un travail défensif assez conséquent ce soir à Old Trafford, mais il n’a que trop pesé dans l’élaboration du jeu de son équipe. Il a affiché quelques limites quand il s’est projeté. Remplacé par Dani Ceballos à la 55e minute. L’Espagnol n’a cependant pas vraiment su entrer dans la rencontre et n’a donc pas pesé dans le jeu de l’équipe d’Unai Emery.

- Guendouzi (6,5) : il a traversé la première période sans peine ni gloire, avant de se refaire au retour des vestiaires. Des qualités intéressantes qu’on lui connaissait déjà, comme cette conservation du ballon et cette propreté dans les transmissions. Mais ce soir, en l’absence de Ceballos, c’est lui qui devait être le créateur. Quelques bonnes interventions défensives à son crédit tout de même, comme cette tête pour empêcher le cuir d’arriver à un Rashford prêt à reprendre devant Leno.

- Pépé (3,5) : il serait temps que l’ancien Lillois commence à se montrer à la hauteur des attentes placées en lui par les supporters gunners. Tout n’est pas forcément à jeter dans son match, mais une fois encore, la copie rendue par l’Ivoirien est insuffisante. Il n’a fait aucune différence balle au pied, et peine toujours à afficher des automatismes avec ses partenaires du front d’attaque. Reiss Nelson l’a remplacé (74e) et a eu quelques séquences intéressantes devant, provoquant beaucoup sur cette aile droite.

- Aubameyang (6,5) : compliqué pour un attaquant de pointe de briller dans ce contexte. En première période, il n’avait aucun vrai ballon à se mettre sous la dent, complètement abandonné en l’absence de joueurs créatifs. Il devait même décrocher pour réussir à toucher quelques ballons de temps en temps. Dès que son équipe a commencé à afficher un visage un peu plus offensif, il s’est senti comme un poisson dans l’eau et a montré toute sa classe à la finition des actions en égalisant (59e).

- Saka (6) : la sensation de ce début de saison chez les Canonniers . Il a souvent tenté de trouver la profondeur, mais n’a pas reçu de ballons exploitables. Très volontaire, il a été dans quelques bons coups devant, anticipant notamment cette perte de balle de Tuanzebe pour servir un ballon parfait à Aubameyang pour l’égalisation (59e). Toujours aussi encourageant pour la suite. Willock a pris sa place (79e) mais n’a pas eu le temps de se montrer.