Été 2009, un jeune attaquant du centre de formation de Strasbourg réalise un début de saison fracassant en L2 avec 6 buts lors de ses 6 premiers matches et qui lui permet de rejoindre l’équipe de France espoir. La suite sera plus compliquée pour Magaye Gueye, mais ce jeune attaquant puissant et robuste a tapé dans l’œil d’Everton qui le recrute contre une indemnité de 1,4 M€ au nez et à la barbe de l’OL qui était également sur le coup.

Interrogé lors de sa signature, l’ancien Strasbourgeois justifiait le choix Everton par rapport à celui de l’OL. « Qu’un coach tel que Claude Puel me téléphone a été un honneur pour moi. Mais le problème est qu’il ne m’a pas promis un vrai temps de jeu (…). En revanche, à Everton, l’entraîneur (David Moyes, ndlr) souhaitant ma venue. Il me suivait en effet depuis six mois. J’ai plus senti Everton. Là-bas, je sais que j’aurais l’opportunité de jouer dans un bon Championnat qui me fait rêver depuis que je suis tout petit. » En deux ans et demi, Magaye Gueye s’est révélé en Premier League, notamment la saison passée où il a participé à 17 matches de championnat.

Mais depuis le début de la saison, le temps de jeu de l’international olympique sénégalais s’est réduit comme peau de chagrin. Barré par Kevin Mirallas, Steven Naismith, Victor Anichebe et Nikica Jelavic, Gueye n’a disputé que 2 matches de Premier League. Ainsi, selon nos informations, sa situation a alerté plusieurs clubs de L1 qui rêveraient de le faire revenir en France cet hiver. Reste à savoir désormais si le joueur est motivé par l’envie de découvrir la L1, lui qui n’a connu que la L2 à ses débuts en Alsace.