Arsenal n’arrive plus à enchaîner. À chaque victoire s’ensuit une défaite, généralement contre un cador (excepté face à Chelsea). Plus que jamais, les Gunners devront batailler pour espérer décrocher la 4e place, dernier strapontin pour une qualification en Ligue des Champions. Cela validerait le choix de la direction d’avoir fait appel à Unai Emery pour succéder à Arsène Wenger, et cela permettrait surtout de gonfler les revenus en vue de la prochaine saison. Car ce n’est pas avec le budget prévu que le coach espagnol pourra organiser la refonte de l’effectif.

Deux journaux anglais, le Daily Mirror et le Daily Mail, font état ce matin du faible montant alloué par la direction du club londonien aux transferts pour l’été prochain. Pour le premier, elle s’élève à 45 M€, pour le second, à 50 M€. Dans les deux cas, on est bien loin des sommes folles déboursées chaque mercato estival par les clubs anglais (si l’on met de côté Tottenham qui n’a pas déboursé le moindre centime l’été dernier). Cela fait suite à un mercato hivernal où Emery avait été informé qu’il fallait plutôt privilégier des arrivées sous forme de prêt. Ce qui avait été fait avec Denis Suarez, débarqué en provenance du FC Barcelone.

L’été prochain, Emery ne pourra donc compter que sur une petite enveloppe pour recruter, selon ses désirs, au moins 3 joueurs, dont un latéral gauche. Cependant, l’argent récupéré des potentielles ventes sera mis à disposition pour le recrutement. Mesut Özil est au premier rang des joueurs qui pourraient quitter le club, notamment pour dégager de la masse salariale. Mustafi est également déjà annoncé sur le départ. L’équation sera difficile à résoudre pour Emery, qui espère toutefois récupérer un nouveau directeur sportif, habitué à flairer les bonnes affaires, en la personne de Monchi.