Manchester City dispose de l’un des plus bels effectifs d’Europe, c’est un fait. Cependant, le club mancunien a un mal fou à aligner une charnière centrale de haut niveau ces dernières semaines, la faute aux blessures successives d’Aymeric Laporte et John Stones en début de saison. Ce qui a poussé Pep Guardiola à installer Fernandinho, milieu défensif, en défense. Vincent Kompany parti, Nicolas Otamendi déclassé, les choix se raréfient pour l’entraîneur espagnol, qui a souvent été raillé pour le recrutement à prix d’or de latéraux comme Benjamin Mendy ou Kyle Walker.

Toujours est-il qu’aujourd’hui, Manchester City a un réel besoin de défenseurs centraux, surtout lorsqu’il constate la domination dans ce secteur de Liverpool avec Virgil van Dijk (associé au choix avec Matip ou Gomez). Comme le rapporte The Times, les Citizens ont prévu de recruter deux défenseurs l’été prochain, dans le but de trouver le complément parfait à Aymeric Laporte, considéré comme le meilleur arrière de l’effectif.

Stones, victime désignée

Plusieurs noms sont cités, à commencer par Pau Torres, 23 ans, qui s’impose cette saison à Villarreal (20 titularisations en Liga) après un prêt réussi à Malaga en deuxième division. Il serait considéré comme le profil idéal par Guardiola, qui a également des vues sur Milan Skriniar, le défenseur slovaque de l’Inter Milan. Agé de 24 ans, ce dernier est un titulaire indiscutable dans la défense à trois d’Antonio Conte. Autre nom cité, celui de Ruben Dias (22 ans), le défenseur portugais de Benfica, qui avait été courtisé avec insistance par l’Olympique Lyonnais il y a un an et demi. Enfin, plus surprenant, Lewis Dunk (28 ans) qui joue à Brighton, est également annoncé dans le viseur des Citizens.

Manchester City s’apprête donc à nouveau à dépenser beaucoup d’argent pour renforcer sa défense. Et il n’y aura plus de place pour tout le monde. Nicolas Otamendi et John Stones sont clairement désignés comme les futurs partants. C’est plus étonnant pour le second nommé, première recrue de Pep Guardiola à son arrivée en 2016 contre un chèque de 55 M€ lâché à Everton. L’international anglais a peu à peu perdu tout son crédit, au point qu’il n’avait pas été retenu pour le match face à Tottenham, laissant le jeune Eric Garcia prendre place sur le banc de touche.