Tottenham ne va pas bien. Quatorzième du classement de Premier League, le club londonien entraîné par Mauricio Pochettino a visiblement mal digéré son statut de vice-champion d’Europe 2019, et ce, malgré un investissement de près de 100 M€ lors du dernier mercato estival. Largué en championnat, mais toujours bien placé pour se qualifier pour les huitièmes de finale en Ligue des Champions (2e de son groupe derrière le Bayern Munich), le club du président Daniel Levy espère sortir rapidement de la crise.

Et si cela ne se produit pas sur les prés de Premier League, les Spurs comptent miser sur le mercato pour se tirer d’affaire. C’est tout du moins ce qu’annonce le Mirror. Et visiblement, les dirigeants anglais seraient bien décidés à toquer à la porte de l’Olympique Lyonnais pour se sustenter. Après avoir déboursé pas moins de 60 M€ pour s’offrir Tanguy Ndombélé l’été dernier, Tottenham serait disposé à payer environ la même somme pour arracher Memphis Depay aux Gones !

Les Spurs friands de Gones

50 millions de Livres, soit environ 58 millions d’euros, tel est le montant annoncé par le tabloïd britannique qui affirme que les Spurs sont venus superviser Depay (mais aussi Moussa Dembélé) lors du match de Ligue des Champions face au Benfica. Cependant, si l’offre londonienne permettrait à l’OL de réaliser une jolie plus-value (Depay a été acheté en 2017 pour 16 M€ + 9 M€ de bonus, ndlr), pas sûr que ce soit dans l’intérêt du club rhodanien de lâcher son deuxième meilleur buteur en Ligue 1 (7 réalisations cette saison) dès le mois de janvier. Toutefois, si l’intérêt de Tottenham se confirme, reste à connaître les intentions de l’ancien pensionnaire de Manchester United.

Pour rappel, après avoir longtemps clamé son envie d’évoluer dans un plus grand club que l’OL, le Batave semblait enfin s’être posé entre Rhône et Saône. « Au printemps 2018, après ma grande fin de saison, je me suis dit que j’allais bouger. Mais je suis resté, j’ai continué à avoir des stats. (...) Aujourd’hui, tout va bien, c’est un club magnifique, et j’ai trouvé mes marques, malgré les moments difficiles. (...) Je suis à Lyon, et je veux donner le meilleur de moi pour Lyon, pour la ville. J’ai très envie de cette saison. Le reste, on verra », déclarait-il en août dernier.