En blindant Mauricio Pochettino une semaine avant le départ de Zinedine Zidane du Real Madrid, Daniel Levy, président de Tottenham, a été bien inspiré. Grand favori à la succession du Français, l’entraîneur argentin ne s’est pas senti de trahir la confiance accordée par les Spurs avec ce nouveau très beau contrat signé. D’autant qu’il aurait reçu des garanties sur le marché des transferts à venir, déjà en conservant l’ossature de son équipe (et les courtisés Kane, Alli et Eriksen entre autres) mais aussi en accordant un budget transfert conséquent.

En effet, il devrait pouvoir recruter pour au moins 115 M€ de joueurs selon les informations du Daily Mail. Parmi ces joueurs, on trouve Morgan Sanson, comme l’expliquait France Football il y a peu. Mais un autre joueur français attire l’œil de Mauricio Pochettino. Il s’agit d’Anthony Martial. L’attaquant de 22 ans a laissé filtrer ses intentions de départ il y a deux mois. Fatigué du traitement reçu à Manchester United par José Mourinho, il souhaiterait ainsi changer d’air et retrouver du temps de jeu régulier.

Cela tombe bien, Tottenham est donc intéressé, alors que MU ne sera pas contre une vente. Bien sûr, le club mancunien voudra récupérer le maximum d’argent, après avoir déboursé près de 80 M€ (bonus compris) pour l’arracher à l’AS Monaco dans les dernières heures du mercato estival 2016. Tottenham pourrait se révéler être une belle porte de sortie pour l’attaquant français. En manque de véritables ailiers, les Spurs pourraient l’installer définitivement à gauche, tout en le considérant comme une doublure de l’inévitable Harry Kane en pointe. Affaire à suivre.