Franck Ribéry (36 ans) est attendu comme le messie à Florence. Après une présentation digne d’une rock star, l’ancien joueur du Bayern Munich a pu mesurer une nouvelle fois samedi soir, sa cote de popularité auprès des supporters de la Fiorentina. Vendredi en conférence de presse, Vincenzo Montella confiait que sa nouvelle recrue démarrerait la rencontre face au Napoli sur le banc. Mais indéniablement, la simple présence de l’international français sur le banc a électrisé la soirée.

Tout comme le scénario rocambolesque du match qui a vu le Napoli l’emporter sur le fil (4-3). Très impliqué sur le banc, Ribéry a d’abord endossé le costume de conseiller particulier pour Riccardo Sottil. Ce dernier cédera sa place à Kaiser Franck à la 77e minute. Un changement qui a survolté le public florentin. Mais l’effet Ribéry ne s’est pas limité à rendre les travées du stade Artemio-Franchi bouillantes. Dès ses premiers pas sur le pré, la physionomie de la rencontre a changé.

Franck Ribéry suscite la crainte chez ses adversaires

Les hommes de Carlo Ancelotti comme pétrifiés par l’arrivée du Français sur le terrain, ont reculé de plusieurs mètres. Ce qui a provoqué les foudres du technicien italien, obligé d’improviser un changement (Hysaj pour Mertens) pour stabiliser son couloir droit. De son côté, Franck Ribéry s’est évertué à demander beaucoup le ballon. Disponible, il a essayé de provoquer comme à son habitude et a obtenu quelques situations dangereuses. Le nouveau chouchou du public florentin aurait même pu obtenir un penalty pour une faute à l’entrée de la surface (91e).

S’il est encore trop prématuré pour tirer des conclusions sur l’impact du natif de Boulogne-sur-Mer sur sa nouvelle équipe, l’intéressé suscite toujours la crainte sur les terrains. « Ribéry est toujours dangereux, même à trente- six ans et avec quelques entraînements dans les jambes. Il a l’air motivé, je suis sûr qu’il fera de bonnes choses, » confiait son ancien entraîneur au Bayern Carlo Ancelotti. Le coach de la Viola Vincenzo Montella se projetait volontiers sur l’avenir. « Il n’est pas encore à son meilleur, on va jauger ça dans les prochains jours. Il va être un très bon exemple pour nos jeunes joueurs. » Qu’on se le dise, l’Italie tombe déjà sous le charme de Franck Ribéry...

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10