C’est une belle histoire que celle vécue actuellement par Frank Kessié. Auteur de quatre buts en trois matchs, l’international ivoirien (3 sélections) est la révélation de ce début de saison en Serie A. Certes, son club de l’Atalanta Bergame ne pointe qu’à la 14e place du championnat, avec un bilan peu glorieux de deux défaites en trois journées. Mais le natif de Ouaragahio, lui, commence à se faire un nom de l’autre côté des Alpes, quelques mois seulement après avoir brillé à l’échelon inférieur. Car avant d’être titularisé dans les onze de l’Atalanta, le joueur de 19 ans a d’abord dû passer par la Serie B. La saison dernière, les Nerazzurri le prêtent à Cesena afin qu’il s’aguerrisse. Opération réussie : il réalise une saison pleine dans l’entrejeu, avec 37 rencontres disputées et 4 buts inscrits, et atteint les play-offs d’accession en Serie A.

L’élite italienne, c’est donc avec l’Atalanta, où il revient de prêt, qu’il la découvre. Gianpiero Gasperini n’hésite pas à faire confiance à son jeune joueur en le titularisant à un poste de milieu axial dans un 3-4-3. Pour l’instant, Kessié a débuté chaque rencontre de championnat, et n’a pas manqué de rendre la confiance qui lui avait été donnée. Auteur d’un doublé contre la Lazio Rome, lors de la première journée, le 21 août, il a récidivé en trouvant de nouveau le chemin des filets une semaine plus tard, sur la pelouse de la Sampdoria. S’il n’a pu, lors des deux premières rencontres, éviter la défaite de son équipe, il s’est en revanche montré décisif le week-end dernier en transformant un penalty face à Joe Hart, offrant la victoire aux siens sur le Torino (2-1). Après trois rencontres, le voilà capocannoniere (meilleur buteur du championnat) avec quatre réalisations à égalité avec le Napolitain José Callejon et l’attaquant du Torino Andrea Belotti.

Désiré par la Juve, adoubé par Yaya Touré

De bon augure avant la rencontre à Cagliari, dimanche après-midi. Un match au cours duquel Frank Kessié espère se montrer de nouveau prolifique. S’il réédite ses performances sur la durée, l’Éléphant pourrait d’ailleurs rester beaucoup moins longtemps que prévu du côté du stade Atleti Azzurri d’Italia, où il est sous contrat jusqu’en 2021. Sa côte risque de monter en flèche. « Son prix ? Le chiffre pourrait être très élevé, mais nous ne voulons pas penser à cela parce que nous n’avons aucune intention de le mettre sur le marché, encore moins en janvier. Kessié reste ici », affirme, face à la presse, Giovanni Sartori, l’un des membres de la direction du club bergamasque.

Mais il sera sans doute compliqué de retenir indéfiniment l’ancien du Stella Adjamé. Dans une interview à la Gazzetta dello sport, il révèle avoir été proche de Sunderland lors du mercato estival, mais a choisi l’Italie. « Pour la tactique », assure-t-il. En 2013 déjà, au sortir d’un très bon Mondial U17, la Juventus Turin lui faisait les yeux doux, alors qu’il n’était même pas majeur, tandis que son compatriote Yaya Touré aurait parlé de lui à Manchester City. Interrogé par nos soins en fin de saison passée, le joueur assurait rester concentré sur ses performances et ne pas penser à son avenir. Il nous avait toutefois fait part de son intérêt pour la Ligue 1, avouant notamment un faible pour l’OM et Monaco. Pour l’instant, la seule piste hexagonale évoquée mène à Saint-Étienne, sans avancée concrète. Mais si le nouveau joyau du calcio continue sur sa lancée, des prétendants encore plus huppés pourraient bien venir s’ajouter à la liste.