Ce dimanche soir, l’AC Milan continuait son enchaînement terrible de matches. Après avoir joué Naples (0-0) en Serie A, puis en Coupe d’Italie (2-0), les Milanais retrouvaient le Stadio Olimpico et l’AS Roma (1-1). Si la nouvelle recrue Krzysztof Piątek n’avait joué que quelques petites minutes pour la première rencontre citée, il a inscrit deux buts lors de la victoire face au Napoli et un, d’une très belle finition contre l’AS Roma ce dimanche soir, validant donc le transfert.

C’est donc peu étonnant de voir que la presse italienne n’en avait que pour lui ce lundi. « Quel beau Milan, Piatek fait tout », titre le Corriere dello Sport. Il est vrai qu’avec Piatek, le club coaché par Gennaro Gattuso a changé d’image. Tout d’abord, son style de jeu fait que le danger est permanent lorsque le cuir est dans la surface mais surtout parce que sa protection de balle permet à ses coéquipiers de faire remonter le bloc et donc d’évoluer plus haut sur le terrain. Bien plus simple pour marquer des buts.

« Ce qui est vraiment violent, c’est son efficacité »

« Piatek te fait trouver beaucoup de lignes de passes, il attaque bien la profondeur et les défenseurs s’inquiètent quand il part. Les défenses courent à reculons car elles s’inquiètent et il est plus facile pour nous de développer le jeu. Quand nous nous appuyons sur lui, il nous donne un coup de main pour faire remonter le bloc », a expliqué Gennaro Gattuso, son entraîneur, en conférence de presse, à l’issue du match nul des siens face aux Romanisti.

Ses statistiques (14 buts en Serie A, 8 en Coupe d’Italie) parlent donc pour lui et son transfert ne semble pas avoir altéré sa réussite. « À Gênes, ils l’appelaient le bombardier. Bombardier signifie homme armé et il a inventé la célébration avec des armes à feu, mais ce qui est vraiment violent, c’est son efficacité. Dix-neuf buts entre la Serie A et la Coupe d’Italie avec Gênes et trois avec Milan, mais Piatek est persuadé que le meilleur est encore à venir et que les yeux des supporters de l’AC Milan brillent », raconte la Gazzetta dello Sport. Avec Piatek, l’AC Milan a donc visé juste et peut se permettre une fin de saison plus sereine avec une possible qualification pour la prochaine Ligue des Champions.