« Les buts, c’est comme le ketchup : quand ils arrivent, ils viennent tous en même temps ». Cette maxime de Cristiano Ronaldo (29 ans), Filip Djordjevic (27 ans) pourra la confirmer. Opiniâtre depuis le début de la saison, le buteur de la Lazio Rome peinait à trouver l’ouverture malgré ses 296 minutes jouées toutes compétitions avant ce lundi. À Palerme (0-4, 5e journée de Serie A), le Serbe a vaincu la malédiction et débloqué son compteur, en inscrivant un triplé retentissant !

Forcément, au micro de Sky Sport et de Mediaset Premium, l’attaquant a savouré. « Un attaquant a besoin de marquer pour être en confiance. (...) Il n’est pas facile de marquer trois buts dans le championnat italien. Je suis vraiment heureux de ce triplé. Pour Klose et moi, c’était dur en ce début de saison. Mon plus beau but ? Le deuxième. Cette victoire est très importante, nous voulons maintenant gagner à domicile pour confirmer », a-t-il lancé.

Il cartonne enfin pendant que l’attaque de Nantes coince...

Chez les Laziale, tout le monde se satisfait de la réussite retrouvée de l’ancien Nantais, arrivé libre cet été. « Nous l’avons pris exactement pour ça, Filip est un attaquant qui joue pour l’équipe. C’est ce dont la Lazio avait besoin, c’est un excellent recrutement. Nous avons toujours eu confiance en la qualité de l’équipe, nous espérons repartir de l’avant en championnat », a apprécié son président, Claudio Lotito, à Mediaset Premium. Son entraîneur Stefano Pioli lui aussi est fier des prestations de son joueur.

« Djordjevic nous donne beaucoup de profondeur, nous attendons de lui qu’il marque beaucoup de buts et, ce soir (lundi), il a fait ce qu’il avait à faire », a-t-il apprécié, espérant évidemment que cela durera. Le FC Nantes, de son côté, qui doit composer avec le jeune et inexpérimenté Yacine Bammou (23 ans), Ismaël Bangoura (29 ans), Fernando Aristiguieta (22 ans) et Itay Shechter (27 ans), un but à eux quatre depuis le début de saison, regardera sans doute la réussite retrouvée de Djordjevic avec envie...