C’est la crise au Napoli ! Suite à la crise de résultats traversée par l’équipe dirigée par Carlo Ancelotti, le président des Partenopei, Aurelio de Laurentiis, avait décidé d’envoyer les joueurs napolitains en mise au vert jusqu’à dimanche prochain. Un ordre qui est très mal passé au sein de l’effectif. Mis au courant par la presse, les hommes de Carletto ont alors tout simplement décidé de ne pas respecter la décision de leur patron. Une mutinerie qui a sans doute dû faire monter les tours chez de Laurentiis.

Ce matin, les coéquipiers de Dries Mertens se sont bien rendus à l’entraînement. Ensuite, direction la maison. Aucun d’entre eux n’est resté pour la mise au vert. Une réaction officielle du club était donc logiquement attendue. Elle vient de tomber. « Le club communique, suite aux comportements des joueurs de l’équipe première lors de la soirée d’hier, mardi 5 novembre, qu’il assurera aujourd’hui la protection de ses droits économiques, patrimoniaux, d’image et disciplinaires », peut-on lire sur le communiqué.

Mais ce n’est pas tout. Le club a également mis Carlo Ancelotti face à ses responsabilités. « Il est également précisé qu’il a confié la responsabilité de l’organisation des journées de mise au vert de l’équipe première à Carlo Ancelotti. Enfin, le club annonce la mise en place du silenzio stampa (aucun employé ne parlera aux médias, ndlr) jusqu’à nouvel ordre ». Les joueurs, eux, ne sont toujours pas revenus au centre d’entraînement.