Les temps sont durs pour les recrues rossonere made in Leonardo. Lorsque le Brésilien officiait à l’AC Milan, il avait signé deux jolis coups lors du mercato d’hiver 2019 avec les arrivées de Lucas Paqueta et de Krzysztof Piatek. Deux joueurs qui ont coûté un peu plus de 70 M€ aux Lombards. Un an plus tard, les deux hommes sont à la peine. Hier, le spleen de Paqueta éclatait au grand jour. L’international auriverde n’est pas heureux à Milan, où il ne s’est pas intégré, et veut absolument s’en aller.

Mêmes velléités de départ pour le Polonais Krzysztof Piatek. Recruté pour 36 M€, l’ancien pensionnaire du Genoa, où il s’était fait un nom en inscrivant 13 buts en 19 matches de Serie A, n’a plus la cote. Avec seulement 4 buts au compteur cette saison, Piatek a clairement été mis sur le marché par des Rossoneri en manque de liquidités dans le cadre du respect de l’accord passé avec l’UEFA pour le fair-play financier. Un changement de statut qui s’est accéléré avec le retour au bercail très remarqué de Zlatan Ibrahimovic.

Tout va se jouer la semaine prochaine

Annoncé dans le viseur de plusieurs clubs, anglais notamment, Piatek espère de tout cœur qu’une écurie satisfera les exigences milanaises. Car son père, Władysław Piątek, a déclaré, dans des propos relayés par la Gazzetta dello Sport, que son fils ne veut plus faire banquette à San Siro. « Kris’ ne veut pas être remplaçant. Il veut jouer pour être en forme à l’Euro. S’il ne peut pas le faire à Milan, il le fera volontiers ailleurs », a-t-il déclaré, avant de poursuivre.

« Il y a beaucoup de demandes pour Kris’. Il y a des offres de prêt, mais Milan veut le transférer en échange d’un montant similaire à celui investi l’an dernier. Son futur sera décidé la semaine prochaine. Il s’entraîne, mais ça reste un homme. Ce n’est pas une machine. » À une semaine tout juste de la fin du mercato d’hiver, le compte à rebours est lancé dans le dossier Piatek !