Il n’y en a que pour Cristiano Ronaldo ce lundi en Italie. L’attaquant de la Juventus Turin a donné un entretien aux trois quotidiens sportifs transalpins, le Corriere dello Sport, La Gazzetta dello Sport et Tuttosport. Le Portugais a d’abord partagé son bonheur d’avoir choisi de rejoindre la Vieille Dame après neuf ans passés au Real Madrid. « Je suis bien. Vraiment. La presse parle toujours bien de moi ! Et nous ne sommes qu’au début. J’aime la ville, j’aime les gens et j’aime le club. La Juventus est fantastique, organisée, avec des joueurs qui travaillent dur. J’ai tout de suite eu une superbe impression », a-t-il lancé.

Auteur de 10 réalisations en 15 apparitions en Serie A, la star lusitanienne s’est rapidement adaptée à son nouvel environnement. « J’avais différentes options. Je ne dirai jamais lesquelles. Mais la Juventus est un club solide. Elle a une longue histoire derrière elle. (...) Je connaissais l’atmosphère du stade. J’avais joué plusieurs fois en Italie, une paire de fois contre la Juve. Je savais que ça pouvait fonctionner. Ensuite, j’ai découvert le reste. Je ne pouvais pas être sûr à 100% de rejoindre le meilleur club du Monde. Après neuf ans au Real Madrid, la comparaison était difficile à faire. Mais j’en suis désormais sûr à 100%, j’ai pris la décision juste au bon moment », a-t-il lâché.

« Leo, viens en Italie ! »

Le natif de Funchal est fier de sa carrière, et il n’a pas manqué de le faire savoir, une fois de plus. « Je sais ce que j’ai fait à Manchester United, au Real Madrid et maintenant à la Juve. Les chiffres parlent d’eux-mêmes. J’ai eu du succès partout où je suis passé. En sélection aussi. J’ai fait mes preuves, ça compte. Je crois en moi. J’ai relevé tous les défis et je continue à être un joueur fantastique », a-t-il indiqué, en toute modestie, comme à son habitude. Le quintuple Ballon d’Or a ensuite surpris, invitant Lionel Messi (31 ans, FC Barcelone), son rival du temps où il évoluait en Liga, à le rejoindre dans la Botte pour poursuivre leur duel qui a tant fait parler.

« Peut-être que je lui manque. J’ai joué en Angleterre, en Espagne, en Italie, au Portugal, alors qu’il n’a joué qu’en Espagne. Peut-être que Messi a besoin de moi. En tout cas, plus que moi. Je suis venu en Italie, j’ai accepté de relever ce nouveau défi et ça me plaît. Alors, Leo, pourquoi ne viendrais-tu pas jouer ici en Italie ? J’aimerais qu’il vienne un jour. Qu’il fasse comme moi, qu’il accepte le défi. Mais si Messi est heureux où il est, moi ça me va. Je le respecte, comme personne et comme collègue de profession. C’est un grand joueur et un mec sympa. Il ne me manque pas. Ni lui, ni un autre », a-t-il conclu. Qu’en dira la Pulga ? CR7, lui, adore la dolce vita !