Le ventre mou. Alors qu’il rêvait de retour sur le devant de la scène après avoir misé plus de 200 M€ lors du dernier mercato estival (Kessié, Calhanhoglu, André Silva, Ricardo Rodriguez, Bonucci, etc.), l’AC Milan doit se résoudre à voguer dans le milieu du classement de Serie A. Neuvièmes à 23 points du leader Naples et à 14 longueurs du troisième l’Inter, les Rossoneri sont bien loin de leurs objectifs et ont déjà fait sauter le fusible Vincenzo Montella (parti au FC Séville depuis). Gennaro Gattuso a pris le relais pour tenter d’inverser la tendance.

Et pour y parvenir, le coach milanais aura peut-être droit à quelques renforts cet hiver, et ce, même si la menace de sanctions liées au fair-play financier plane toujours au-dessus de San Siro. Et d’après Tuttosport, le directeur sportif rossonero Massimiliano Mirabelli a un terrain de chasse en vue : la Bundesliga. Le patron du secteur sportif lombard apprécie tout particulièrement ce marché, où il a déjà signé les jolis coups Calhanhoglu et Rodriguez l’été dernier. Il tient d’autres cibles, à court ou moyen terme, que le quotidien sportif italien a dévoilées.

Leverkusen et Leipzig, terrains de chasse privilégiés

Deux clubs retiennent particulièrement l’attention du décideur transalpin : le Bayer Leverkusen et le RB Leipzig. Au sein du premier cité, Milan apprécie les profils du robuste défenseur central allemand Jonathan Tah, de l’ailier supersonique Leon Bailey et de l’efficace attaquant Julian Brandt. Chez les seconds, le prometteur défenseur central français Dayot Upamecano, la dynamo du milieu Kevin Kampl et l’ailier suédois Emil Forsberg aiguisent l’intérêt des Italiens.

D’autres noms sont cités, pèle-mêle le gardien Julian Pollersbeck (Hambourg), le défenseur Matthias Ginter (Borussia Mönchengladbach), le latéral Ludwig Augustinsson (Werder Brême), le métronome Julian Weigl (Borussia Dortmund), le meneur Max Meyer (Schalke 04), l’ancien Lensois Thorgan Hazard (Borussia Mönchengladbach) et l’attaquant Maximilian Arnold (Wolfsbourg). Si ces cibles sont évidemment suivies pour cet hiver, l’avenir du club sur le plan économique invite à la prudence. Une seule chose est sûre : pour se reconstruire, l’AC Milan mise sur l’Allemagne.

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10