Bordeaux : ça commence déjà à bouger pour Alberth Elis

Auteur d'une première saison réussie en Ligue 1 malgré les difficultés de Bordeaux, Alberth Elis suscite l'intérêt de clubs européens.

Alberth Elis sous le maillot de Bordeaux
Alberth Elis sous le maillot de Bordeaux ©Maxppp

Lanterne rouge de Ligue 1, les Girondins de Bordeaux vivent une saison des plus compliquées, notamment marquée par un changement d'entraîneur (David Guion a remplacé Vladimir Petkovic), la fin de l'aventure de Laurent Koscielny et des mises à l'écart en cascade. Dans ce marasme ambiant, un homme parvient à surnager. Il s'agit d'Alberth Elis (26 ans).

La suite après cette publicité

Arrivé l'été dernier sous la forme d'un prêt avec option d'achat en provenance de Boavista (également détenu par Gérard Lopez, le patron... des Girondins), l'attaquant réalise une première saison remarquée en France, avec 9 réalisations et 1 passe décisive en 17 apparitions. La Panthère s'est parfaitement adaptée aux exigences de la L1, grâce à ses qualités de combattant et ses aptitudes physiques.

Déjà du monde sur les rangs

L'international hondurien (54 capes, 11 buts) a même déjà fait mieux que lors de son dernier exercice au Portugal (8 réalisations en 31 apparitions). Une confirmation que l'ancien du Dynamo Houston (34 pions en 88 matches de Major League Soccer), pour lequel Bordeaux a levé l'option d'achat cet hiver, est en progrès constants et s'est parfaitement adapté au football européen. Pas étonnant donc de voir plusieurs écuries venir aux nouvelles. Cet hiver, une écurie chinoise avait offert un pont d'or (19 M€), sans succès. Mais ce n'est pas tout.

Selon nos informations, la Fiorentina et le VfL Wolfsbourg ont affiché leur intérêt pour le Bordelais, tandis que West Ham a également pris des renseignements. Sous contrat jusqu'en juin 2024 avec Boavista, Alberth Elis, qui a un penchant pour la Premier League, ne sera pas bradé. En attendant, Bordeaux aura sans doute besoin de lui pour essayer de sauver ce qui peut encore l'être.

Plus d'infos

Commentaires