Reims : ça bouge beaucoup autour de Boulaye Dia !

Deuxième meilleur buteur de Ligue 1, Boulaye Dia dispose d'un bon de sortie en janvier. Ça se bouscule de plus en plus en coulisse pour l'attaquant de 24 ans.

Boulaye Dia avec le maillot du Stade de Reims
Boulaye Dia avec le maillot du Stade de Reims ©Maxppp

Avec 12 réalisations, Boulaye Dia est à 2e place du classement des buteurs de Ligue 1, intercalé entre Kylian Mbappé (14 buts) et Memphis Depay (11 buts). Cela vous pose un homme, surtout lorsque son équipe, le Stade de Reims, n'est pas appelé à se battre dans les hauteurs du classement. Le club champenois vit même plutôt une saison délicate (actuellement 14e de Ligue 1) et l'efficacité de son attaquant le soulage grandement. Jusqu'à quand ?

La suite après cette publicité

C'est la question qui risque d'agiter Reims jusqu'au 1er février, dernier jour d'ouverture du mercato hivernal. Car comme souvent dans cette fenêtre, ce sont dans les dernières heures qu'il faut se méfier le plus, le moment fatidique où, sous la pression des résultats, les dirigeants rajoutent les millions manquants pour acheter l'homme providentiel. Comme nous vous l'avions relaté, West Ham s'est penché sur le sujet, alors que le club londonien a vendu Sébastien Haller à l'Ajax Amsterdam. Mais la première offre n'aurait pas atteint les 15 M€ réclamés par Reims.

La Serie A est intéressée

En attendant de voir si les Hammers vont revenir à la charge, trois clubs italiens se sont positionnés, comme l'annonce France Football. Il y a le Torino, mais surtout l'AC Milan et Naples. Ces deux derniers clubs ont même déjà rencontré l'entourage du joueur, séduit par le challenge sportif que représentent ces possibles destinations. Mais seront-ils en mesure d'offrir la somme demandée par le Stade de Reims ? C'est une autre question.

Au début du mois de janvier, Boulaye Dia, âgé de 24 ans, déclarait : «je peux partir, tout comme je peux rester. C'est la question. Mais ce n'est que le début. Le mois est très long. Je ne pense pas vraiment à ça. L'extra-sportif, ce n'est pas moi qui gère. Moi, je suis bien ici. C'est une bonne famille. J'ai un bon de sortie, on connaît l'histoire, c'est tout ce que je peux vous dire.» Comment se finira cette histoire-là ?

Plus d'infos

Commentaires