Borussia Dortmund : Hans-Joachim Watzke avertit les courtisans de Jadon Sancho

Malgré la grave crise que traversent le monde et l'économie du football, le Borussia Dortmund pense avoir les reins suffisamment solides pour s'en sortir. Watzke compte d'ailleurs conserver Jadon Sancho malgré les regards pesants des grands clubs européens.

Jadon Sancho est courtisé par les plus grands
Jadon Sancho est courtisé par les plus grands ©Maxppp

Le football est à l'arrêt complet. Depuis deux semaines, tous les championnats européens, ou presque, sont suspendus. La crise sanitaire mondiale dicte pour le moment sa loi et lorsque la normale sera revenue, il faudra réaménager tous les calendriers. Le mercato n'échappe pas à cette règle et alors que la situation économique des clubs professionnels est précaire, des tractations ont toujours lieu. L'un des grands animateurs du prochain marché des transferts se nomme Jadon Sancho (sous contrat jusqu'en 2022).

La suite après cette publicité

Désormais éliminé de la Ligue des Champions par le PSG, le Borussia Dortmund sait qu'il tient dans ses rangs une potentielle mine d'or. L'Anglais, qui a fêté ses 20 ans le 25 mars dernier, a été évalué par le Centre international d’étude du Sport (CIES) à 198,5 M€ ! Il partira sans doute à un prix moins élevé qui se situera aux alentours des 115-130 M€ mais sa cote est énorme. Manchester United semblait tenir la corde ces dernières semaines. La presse anglaise évoquait même un salaire de 230 000 € par semaine pour l'attirer.

Le BvB ne compte pas lâcher Jadon Sancho même après la crise

Mais ça, c'était avant la pandémie de Covid-19 qui a fragilisé le modèle économique de nombreux clubs. Avec la suspension des matches, les diffuseurs commencent à arrêter leur versement auprès des ligues et donc des clubs. Face aux nombreuses incertitudes, les cartes seront sans doute rebattues d'ici le mercato et il n'est pas à exclure que l'ancien joueur de Manchester City reste au sein du club de la Ruhr la saison prochaine. C'est ce qu'affirme haut et fort Hans-Joachim Watzke, le patron du BvB.

«Même avant l'épidémie de coronavirus, nous avions dit que notre préférence était de garder Jadon avec nous. Mais à la fin, vous devez toujours respecter ce que le joueur veut. Je peux dire clairement que même les clubs très riches, malgré la crise existentielle, ne devraient pas croire qu'ils peuvent faire une tournée de bonnes affaires chez nous. Nous n'avons à vendre personne en dessous de la valeur estimée», a averti Watzke dans les colonnes de Bild ce dimanche. Voilà qui est dit. Pour faire sortir l'homme aux 17 buts et 18 passes décisives en 35 matches toutes compétitions confondues, il faudra mettre le paquet ou aller voir ailleurs.

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires