Évian TG : et le cauchemar de Daniel Wass se transforme en conte de fées

Cantonné au banc de touche en début de saison, Daniel Wass a profité de ses deux dernières titularisations pour montrer tout ce qu'il pouvait apporter à Évian TG... et à la sélection du Danemark !

La L1 découvre le redoutable Daniel Wass
La L1 découvre le redoutable Daniel Wass ©Maxppp

«Je suis complètement mis à l’écart. Depuis que je suis à Évian TG, je n’ai pas été appelé pour les matches de championnat. C’est une honte car ce n’est pas ce qu’on m’a promis ou ce à quoi je m’attendais. Je suis déconcerté par la manière. Je ne comprends pas». Début septembre, Daniel Wass (22 ans) ne cachait pas sa déception, alors mis de côté par son coach Bernard Casoni. Aujourd'hui, la donne a changé. En deux matches, contre Saint-Étienne (1-2, 10e journée) et face à Sochaux (1-1, 11e journée), le latéral droit utilisé milieu droit s'est particulièrement mis en évidence, avec notamment deux frappes sur la barre et plusieurs actions chaudes.

La suite après cette publicité

Au point d'aborder désormais l'avenir de manière plus sereine. «J'ai beaucoup échangé avec Christian Poulsen qui a énormément d'expérience et qui donne de très bons conseils. Cela a été bénéfique pour moi. Je suis en confiance et très heureux de mes performances sur les deux dernières semaines», a-t-il confié dans les colonnes du quotidien danois Ekstra Bladet. D'ailleurs, Évian TG peut compter sur la motivation du Scandinave qui, plus qu'une place dans le onze haut-savoyard, vise désormais l'Euro 2012 avec le Danemark.

«Tu ne peux pas prétendre à la sélection si tu ne joues pas en club. Maintenant, c'est mon cas, alors j'espère que le coach a pu me voir à l'œuvre. S'il m'appelle, je serais prêt», a-t-il lâché ce à quoi l'assistant du sélectionneur Morten Olsen, Peter Bonde, a répondu : «Nous sommes heureux que Daniel ait commencé à jouer. C'est l'un des joueurs que nous suivons». Ou comment passer en quelques semaines du statut de paria à celui d'incontournable. Pourvu que ça dure, car Évian TG, dix-septième de L1 au bord de la zone rouge, aura bien besoin du talent de Daniel Wass pour se maintenir.

Dans le même thème :

Plus d'infos

Commentaires