Real Madrid : la belle soirée de l'oublié Luka Jovic

Placardisé cette saison, Luka Jovic a eu une opportunité en or samedi soir. Et il n'a pas déçu.

Luka Jovic célèbre son but à Anoeta
Luka Jovic célèbre son but à Anoeta ©Maxppp
La suite après cette publicité

Le malheur des uns fait le bonheur des autres. Blessé lors du choc de Liga face à la Real Sociedad, Karim Benzema a dû laisser sa place en première période, et tout indique qu'il sera absent face à l'Inter en milieu de semaine. Une blessure a priori pas grave, mais qui reste importante compte tenu de l'importance du Français au Real Madrid. Mais c'était aussi l'occasion de voir Luka Jovic à l'œuvre.

Cette saison, le Serbe avait, avant ce match, dû se contenter de six petites apparitions rachitiques en championnat, dont aucune titularisation. Autant dire que du côté de Madrid, beaucoup avaient même oublié sa présence dans l'effectif de Carlo Ancelotti. Mais on peut le dire, l'ancien de Francfort a particulièrement bien saisi sa chance, alors que son équipe était en énorme difficulté dans le jeu. Entré peu après le quart d'heure de jeu, c'est en deuxième période qu'il a été décisif.

Les médias s'enflamment

D'abord, avec un joli une deux avec Vinicius Junior, servant de point d'appui pour le Brésilien dans la surface sur l'ouverture du score (47e). Ensuite, c'est lui qui a fait trembler les filets en renard des surfaces, plaçant une tête astucieuse entre un défenseur et le gardien à la retombée d'un corner (57e). Il n'en fallait pas plus pour enflammer les médias madrilènes. « Le Serbe monte dans le train au bon moment. [...] C'est un nouveau joueur d'un point de vue mental, il est à nouveau dans les plans du coach. C'est probable qu'Ancelotti se motive à faire tourner un peu plus maintenant », indique Marca, qui explique qu'Ancelotti en aura bien besoin pour faire des rotations.

« Jovic lance l'échappée madrilène », y va AS, affirmant que le Serbe a permis aux Merengues de prendre une belle avance en tête de la Liga, parlant de « renaissance ». Un atout offensif de plus pour Carlo Ancelotti donc, alors qu'à Madrid, beaucoup pensaient que Jovic était perdu pour le Real et qu'il n'était qu'une question de temps avant un départ. Si Karim Benzema n'a a priori pas de souci à se faire, la donne est en revanche bien différente pour Mariano Diaz...

Plus d'infos

Commentaires