Bundesliga : le Bayern Munich humilie Leverkusen et redevient leader

À la BayArena, le choc de la huitième journée de Bundesliga entre le Bayer Leverkusen et le Bayern Munich s'est transformé en véritable humiliation (1-5). Auteurs d'une étincelante manita en première période et portés par un collectif impressionnant, les Bavarois reprennent ainsi le fauteuil de leader, provisoirement occupé par le Borussia Dortmund. Serge Gnabry et Robert Lewandowski ont brillé.

Robert Lewandowski célèbre son but contre le Bayer Leverkusen
Robert Lewandowski célèbre son but contre le Bayer Leverkusen ©Maxppp

Après la victoire du Borussia Dortmund face à Mayence (3-1), le Bayer Leverkusen (3e, 16 pts) accueillait le Bayern Munich (2e, 16 pts) pour le choc de la huitième journée de Bundesliga, ce dimanche à 15h30. L'occasion pour les deux formations de prendre la tête du championnat en cas de succès. À la BayArena, les joueurs de Gerardo Seoane arrivaient avec le plein de confiance, eux qui restaient sur trois succès consécutifs dont le dernier sur le terrain de l'Arminia Bielefeld (4-0). De son côté, le Bayern sortait d'une surprenante défaite à domicile face à Francfort juste avant la trêve internationale (1-2). Pour cette séduisante affiche, les Pillendreher se présentaient donc en 4-2-3-1 avec la nouvelle titularisation de la pépite Florian Wirtz (18 ans), élu meilleur joueur du mois de septembre et auteur de 4 buts et 5 passes décisives depuis le début de la saison. Emmené par l'inévitable Robert Lewandowski (7 buts en 7 matches de BL), Julian Nagelsmann optait, lui, pour le même système tactique que son adversaire du jour avec la présence du duo français Hernandez-Upamecano, titulaire en charnière centrale.

La suite après cette publicité

Une manita bavaroise en 37 minutes !

Et il ne fallait pas arriver en retard dans l'antre du Bayer 04 ! Sur un premier coup franc parfaitement tiré par Kimmich, Upamecano, seul au second poteau, remisait sur Lewandowski qui concluait victorieusement d'une merveille de Madjer (0-1, 3e). Son huitième but en autant de rencontres de Bundesliga. Impressionnant collectivement, le Bayern étouffait complètement les hommes de Gerardo Seoane acculés dans leur trente derniers mètres (15 tirs à 3 pour les Bavarois en première période). Pas attaqué, Sané progressait alors balle au pied avant d'armer une frappe sèche et croisée, fracassant le montant gauche de Hradecky (19e). Dans la foulée, Goretzka, seul au vingt mètres, terminait un magnifiquement mouvement collectif bavarois d'une tentative trop tendre et bien captée par le portier du Bayer (22e). Une véritable tempête déferlait sur la défense de Leverkusen mais Kossounou et consorts n'étaient pas au bout de leur peine...

Après une énième superbe sortie de balle du Bayern, Davies, blessé et remplacé au cours du premier acte, partait en profondeur avant de pénétrer en plein cœur de la surface et servir avec réussite Lewandowski. Opportuniste, le Polonais terminait du pied droit pour s'offrir un doublé (0-2, 30e). Pas le temps de respirer pour le B04. Sur corner, Sule profitait de la passivité de Tah pour tenter sa chance. Sa frappe, déviée de la cuisse par Müller, trompait Hradecky... (0-3, 34e). Le début d'un véritable naufrage. Sur une perte de balle de Frimpong, Gnabry, idéalement lancé en profondeur par Müller, assommait le Bayer d'un extérieur du pied plein de finesse (0-4, 35e). Deux minutes plus tard, Gnabry, trouvé sur la droite, profitait d'un une-deux à l'entrée de la surface pour conclure d'une frappe à ras de terre, laissant Hradecky impuissant (0-5, 37e). Quatre buts en sept minutes et une cinglante manita infligée en seulement 37 minutes ! Chauffée à blanc avant le début de la rencontre, la BayArena assistait à une glaçante débâcle pour les coéquipiers de Schick, sonnés au moment de rejoindre les vestiaires.

Le Bayer limite la casse

Plus compacts à la reprise, les hommes de Gerardo Seoane tentaient de se montrer offensivement. Après un superbe relai avec Schick, Demirbay s'emmenait le ballon avant de voir sa frappe détournée par le pied d'un Neuer impérial (53e). Portés par ses hommes forts du début de saison, le Bayer affichait un visage plus séduisant. Lancé dans l'intervalle par Wirtz, Schick résistait au retour de Hernandez avant de tromper Neuer d'une frappe croisée rentrant à l'aide du poteau (1-5, 55e). Le septième but en huit journées pour l'international tchèque. Légèrement chahuté, le Rekordmeister retrouvait progressivement son emprise sur cette rencontre. Profitant d'une déviation de Sule, sur un centre de Sané, Lewandowski était ainsi tout proche du triplé mais il manquait quelques centimètres au Polonais pour conclure au près (63e).

S’ensuivait une salve de changements, voyant notamment les entrées des Français Coman et Adli, mais ce choc perdait largement en intensité et les Bavarois se dirigeaient tranquillement vers un large succès. Malgré les tentatives de Süle (68e), Sané (75e), Sabitzer (79e) ou encore Coman (81e, 88e), le Bayern n'affichait plus la même réussite que dans le premier acte. En toute fin de match, Adli tentait bien, une dernière fois, de faire bouger les choses, mais son service à destination d'Alario, buteur, était finalement entaché d'une position de hors-jeu de l'Argentin (87e) et le tableau d'affichage restait en l'état. Avec ce large succès (5-1), le Bayern Munich redevient ainsi leader de Bundesliga avant de se déplacer sur la pelouse de Benfica, mercredi prochain, pour la troisième journée des phases de poules de la Ligue des Champions. Malgré cette terrible claque reçue, le Bayer reste, de son côté, sur le podium et tentera de relever la tête lors d'un déplacement périlleux au Bétis, jeudi prochain, à l'occasion de la troisième journée de Ligue Europa.

Le classement complet de Bundesliga

Le classement des buteurs

Les compositions officielles au coup d'envoi

Le XI du Bayer Leverkusen

Le XI du Bayern Munich

Plus d'infos

Commentaires