Ligue 1 : Ben Yedder et Monaco torpillent Dijon

L'entrée de Ben Yedder à la pause a changé le visage d'une équipe monégasque sans beaucoup d'idées contre Dijon. Un doublé du Français plus tard, l'ASM s'est imposée 3-0 et tient le rythme de ses concurrents.

Wissam Ben Yedder après avoir signé un doublé
Wissam Ben Yedder après avoir signé un doublé ©Maxppp

À Monaco de tenir le rythme. Après les victoires de Lille à Metz, du PSG à Strasbourg et avant le OL-Angers de ce soir (à suivre sur notre site), l'ASM recevait Dijon au stade Louis II. Des quatre de devant, c'est probablement le club princier qui tremblait le moins avant d'aborder cette 32e journée de Ligue 1. Meilleure équipe du championnat sur l'année 2021, il faisait face à la lanterne rouge sur une série de 11 défaites consécutives. Sur le papier, l'affiche s'annonçait déséquilibrée. Sans Kevin Volland malade, Niko Kovac se permettait même de faire tourner son équipe puisque Ben Yedder débutait une nouvelle fois sur le banc, laissant à Jovetic la responsabilité du secteur offensif, accompagné de Golovin et Diop.

La suite après cette publicité

Malgré les pronostics et les formes opposées des deux formations, aucun match n'est gagné d'avance. Monaco l'a appris à ses dépens durant cette première période. Dominateurs et offensifs, les Asémistes présentaient tout de même un jeu un peu trop scolaire pour prendre le dessus et surtout inquiéter la défense adverse. Bien sûr, il y a eu des situations de frappes comme avec Golovin (10e) puis Jovetic (16e, 27e). Maripan pensait ouvrir le score sur ce coup-franc de Golovin mais un hors-jeu de position venait refuser le but au Chilien (24e). Il en fallait plus pour débloquer un match maitrisé mais sans étincelle ni créativité. Pire encore, des approximations pointaient le bout de leur nez.

Ben Yedder a tout changé

Dijon a bien failli en profiter puisque Baldé chipait un ballon dans les pieds de Disasi pour filer au but et se heurter à Lecomte (35e). Si Tchouaméni s'essayait à la reprise acrobatique (42e), Kamara lui répondait par un tir enroulé de 25 mètres d'un rien au-dessus (44e), comme pour rappeler que le DFCO jouerait crânement sa chance pour la seconde période. Pour éviter cela, Kovac n'attendait pas plus longtemps et effectuait ses premiers changements avec les entrées de Ben Yedder et Fabregas à la place de Diop et Aguilar. La différence se voyait immédiatement. Le milieu de terrain espagnol trouvait d'abord Golovin dans la surface, qui s'écroulait. L'arbitre ne sifflait pas de penalty seulement dans la continuité de l'action, Ecuela-Manga accrochait Ben Yedder à dix mètres du but.

Allagbé repoussait la tentative de l'international français mais voyait Jovetic arriver à pleine vitesse pour propulser le cuir au fond des filets (1-0, 49e). Le début de la fin pour les Bourguignons car ils ne résistaient pas à la montée en puissance des Monégasques. En souffrance, la défense laissait Caio Henrique s'échapper pour perdre son duel avec Allagbé (58e). L'occasion de Mama Baldé - seul face à Lecomte, il frappait au-dessus (61e) - n'était qu'un épiphénomène. Une nouvelle erreur défensive condamnait le mauvais élève du championnat. Golovin profitait d'une mauvaise relance de Lautoa pour envoyer Ben Yedder signer le break (2-0, 63e). Monaco aurait pu creuser l'écart plus tôt avec la tentative de Golovin sur la barre (70e) et celle de Jovetic dans les bras du gardien (71e). C'est finalement Ben Yedder qui y allait de son doublé, convertissant cette fois son penalty (3-0, 90e) dans une fin de rencontre gérée sans souci. L'OL n'a pas intérêt à se louper ce soir.

Le match à revivre sur notre live.

Le classement de Ligue 1 à retrouver ici.

Plus d'infos

Commentaires