OM : la surprenante justification d'André Villas-Boas

Après la lourde défaite de l'OM contre Manchester City (0-3), le coach portugais s'est expliqué sur ses choix tactiques. Mais face aux relances des journalistes, ce dernier a sorti des propos pour le moins étonnants.

André Villas-Boas lors d'un entraînement de l'OM
André Villas-Boas lors d'un entraînement de l'OM ©Maxppp
La suite après cette publicité

Dure soirée pour l’Olympique de Marseille et André Villas-Boas. Défaits d’entrée de jeu par l’Olympiakos en Grèce (0-1), les Phocéens espéraient un miracle face à Manchester City pour marquer leurs premiers points dans la compétition. Mais sans surprise, les hommes de Pep Guardiola étaient trop forts pour cet OM-là (0-3). Sévèrement battus chez eux, les partenaires de Florian Thauvin ont toutefois déçu les observateurs au vu du faible niveau affiché. Sans parler de la tactique très défensive choisie par AVB (cinq défenseurs).

Hier, le technicien portugais semblait toutefois surpris de devoir se justifier. Car pour lui, les Citizens étaient tout simplement plus forts. Et point barre. Sauf que les journalistes ne l’ont pas lâché d’une semelle. La raison ? Que ce soit en coupe d’Europe ou en Ligue 1, le niveau de jeu affiché par l’OM ne fait pas lever les foules. Alors, le choix de défendre à cinq et d’attendre les Anglais avec un bloc très bas lui a logiquement valu quelques reproches. Mais après s’être expliqué au micro de RMC Sport, le Lusitanien a livré un discours plus surprenant en conférence de presse.

AVB, ce n’est pas Guardiola

« La dernière fois que j’ai tenté quelque chose contre une équipe de ce niveau (le PSG ndlr), on a pris 4-0 et vous m’avez massacré. Tous les choix que je prends maintenant sont tous mauvais. Vous commencez à entrer dans le système, le bloc haut, bloc bas, tout ça parce que j’ai ce rapport franc avec vous (les journalistes), mais il ne faut pas abuser. City c’est City. Ils ont dépensé un milliard (d’euros) en cinq ans. C’est une équipe qui joue très bien, qui a un coach qui est un phénomène», a-t-il déclaré avant de poursuivre.

« Un coach qui joue toujours la possession du ballon avec le Bayern, Barcelone et City. Malheureusement, Marseille n’a pas d’argent pour faire venir Guardiola. Si tu as Guardiola ici, tu pourras avoir ça (le jeu de possession). Malheureusement, vous avez AVB avec cette tactique et il essaie de faire du mieux possible pour l’équipe ». Mais pour l’instant, ça ne suffit pas. Tout du moins en Ligue des Champions.

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires