Premier League : les mesures chocs qui pourraient bouleverser le football anglais

Le football est en train de se réformer. Et voici certaines mesures phares qui devraient bientôt être appliquées.

La Premier League et la FA soumises aux règles du Brexit
La Premier League et la FA soumises aux règles du Brexit ©Maxppp

Le football anglais veut se réinventer et surtout éviter les dérives. Face aux délires du football business, les instances du football anglais ainsi que la classe politique ont planché durant de longues semaines pour accoucher d’un rapport de 162 pages rédigé par la femme politique Tracey Crouch dans lequel plusieurs idées de mesures ont été inscrites.

La suite après cette publicité

Dans son édition du jour, The Times a pu se procurer l’énoncé de ces propositions. Ainsi, un poste de régulateur indépendant serait créé. Formé par le gouvernement, celui-ci s’occuperait de la gestion des propriétaires de clubs et contrôlerait les investisseurs souhaitant racheter une écurie anglaise. Très clairement, l’objectif est d’éviter que le scénario du rachat très critiqué de Newcastle par les Saoudiens se reproduise. Ce poste devrait voir le jour pour le début de l’exercice 2023/2024.

Une taxe de 10% sur les transferts

Deuxième point : la mise en place d’une « taxe de solidarité » de 10 % sur tous les transferts de Premier League en provenance de l'étranger et d'autres clubs de haut niveau. L’objectif est clair : redistribuer aux clubs situés aux étages inférieurs une partie des sommes folles dépensées par les formations les plus riches. Selon ce rapport, si une telle mesure avait été mise en place ces dernières années, c’est un pactole de près de 190 M€ par an qui aurait été récolté.

Autre mesure : la révision du système de « paiements parachutes » de Premier League, qui donne un énorme avantage financier aux équipes reléguées en Championship. De quoi s’agit-il ? C’est un système unique en Angleterre basé sur les revenus des droits TV de Premier League. Chaque saison, la PL reverse une partie de ses revenus à un certain nombre de clubs, dont ceux relégués en Championship. Le but à l’origine était de permettre aux formations tombant à l’étage inférieur de compenser la perte de revenus liés à une participation en Premier League.

Plus de pouvoirs pour les supporters

Ensuite, les supporters ne seraient pas oubliés. Loin de là. La création d'un « shadow board » pour les supporters dans chaque club est évoquée, tout comme l’idée d’accorder aux groupes de supporters une « part (de capital) d’or » leur permettant d'avoir un droit de veto sur les problèmes de patrimoine du club, comme participer à de nouvelles compétitions, déplacer un stade, changer les couleurs ou les écussons du club.

Enfin, sont également au programme : une révision des lois sur la consommation d'alcool sur les terrains, l’amélioration de l'égalité, la diversité et l'inclusion dans les clubs et la commande d’un rapport séparé sur le football féminin pour assurer une plus grande parité avec le football masculin. Ce rapport, rempli de mesures innovatrices, doit encore être accepté. Et si la plupart des mesures le sont, on assistera sans doute à l’un des séismes les plus imprimants de la planète football.

Plus d'infos

Commentaires