La Juventus sort enfin du silence sur la suspension de Paul Pogba

Par Maxime Barbaud
2 min.
Paul Pogba avec la Juventus @Maxppp

Suite à son contrôle anti-dopage positive d’août dernier, Paul Pogba a été condamné à 4 ans de suspension. Un coup très dur pour le joueur et la Juventus, qui vient de communiquer par la voix de Max Allegri.

Après de longs mois d’attente, d’analyses et de démarches judiciaires, le verdict a fini par tomber. Comme un couperet même. Alors qu’une suspension de deux ans était pressentie suite à son contrôle anti-dopage positif intervenu lors de la rencontre contre l’Udinese le 23 août dernier, et ce en fonction de discussions avec les différentes juridictions italiennes pour montrer sa bonne foi, Paul Pogba a finalement écopé d’une interdiction de compétition de 4 ans !. À 30 ans, c’est un énorme virage dans sa carrière.

La suite après cette publicité

Cette suspension signe peut-être même la fin de son aventure professionnelle, lui qui était déjà en proie à de nombreuses blessures ces dernières saisons. Depuis son retour chez les Bianconeri à l’été 2022, il n’aura disputé que 12 petits morceaux de matchs (113 minutes de jeu au total - 1 passe décisive). Forcément, ce test positif à la testostérone a mis un terme brutal à son retour à la compétition puisqu’il a été mis à l’écart du groupe professionnel, assorti à un salaire minimum (environ 2000 euros par mois). Pogba va tout de même faire appel de cette décision, laissant de nouveau courir le temps qui lui file entre les doigts.

À lire Adrien Rabiot a une étonnante porte de sortie

La grande peine d’Allegri

En attendant ce nouveau jugement, la Juventus, qui n’avait toujours pas communiqué sur le sujet, a pris la parole lors de la conférence de presse de Max Allegri. «Je lui ai écrit un message il y a deux jours sur ce qu’il s’est passé. Sur le plan humain tout d’abord, je suis vraiment désolé. Et d’un point de vue football, nous perdons un joueur extraordinaire, le football perd un joueur extraordinaire. J’ai eu la chance de travailler avec lui, de l’entraîner, les joueurs comme lui sont difficiles à trouver. Je ne commenterai pas dans le verdict, il y a des juridictions compétentes mais humainement, je suis vraiment navré car Paul est un très bon gars», lâche le coach turinois, à la veille du choc contre Naples. En janvier dernier, il avait carrément annoncé la fin de carrière du joueur.

La suite après cette publicité

Reste à savoir ce que va faire la Vieille Dame une fois la décision en appel décidée. D’après la presse italienne, la décision de casser son contrat a déjà été actée. Même si la sanction était réduite à deux ans, il paraît peu probable de voir le club piémontais attendre encore un an et demi une potentielle fin de suspension. Si celle-ci est bien confirmée à 4 ans, l’hypothèse devient carrément farfelue. Le Français serait alors privé de compétition jusqu’au 10 septembre 2027… À cette date, il ne sera de toute façon plus un joueur de la Juve. Son contrat court, pour le moment, jusqu’en 2026.

La suite après cette publicité

Fil info

La suite après cette publicité