Ligue 1 : Lens enfonce Montpellier et se rapproche de l'Europe

Le RC Lens ramène un nouveau succès de Montpellier (1-2) et recolle aux places européennes. Les Héraultais n'ont plus gagné depuis 9 matches et s'enfoncent doucement dans la crise.

Cheick Oumar Doucouré célèbre face à Montpellier
Cheick Oumar Doucouré célèbre face à Montpellier ©Maxppp

Après avoir ramené un match nul de Nantes (1-1) et une victoire de Marseille (0-1), le Racing Club de Lens (9e) se déplaçait à Montpellier (11e), équipe en totale perte de confiance, incapable de gagner en Ligue 1 depuis le 12 décembre et un déplacement... à Lens (2-3, 14e journée). A la Mosson, pas de Delort ni de Mollet, blessés, pas plus que de Savanier ni d'Omlin, suspendus, dans les rangs du MHSC. Un 5-3-2, en somme, avec Mavididi et Laborde aux avant-postes. En face, Franck Haise sortait son 3-4-2-1, avec le fabuleux trio Kakuta-Banza-Sotoca devant. Face à des Héraultais mal en point, qui restaient sur 5 défaites et 2 nuls, série en cours, le promu lensois n'avait besoin que de quelques minutes pour trouver la faille.

La suite après cette publicité

Suite à un corner repoussé par Ferri aux 20 mètres plein axe, Doucouré récupérait et délivrait une frappe sèche du droit qui trompait Bertaud sur sa droite (0-1, 7e). Symbole de la frustration montpelliéraine, Stephy Mavididi (15e), Pedro Mendes (16e) et Gaëtan Laborde (18e) écopaient chacun d'un carton jaune, en l'espace de 3 minutes. Dans ce premier acte, Lens finissait par subir mais Montpellier, qui avait le pied sur le ballon, manquait d'adresse. La connexion Laborde-Mavididi ne fonctionnait pas. Jean-Louis Leca devait toutefois se montrer vigilant sur une tête de Chotard juste avant la pause (43e). Au retour des vestiaires, le RC Lens manquait le break, par Haïdara, de la tête sur un corner qui avait vu Bertaud se louper (50e).

Kakuta met Lens à l'abri, Montpellier pousse trop tard

Peu après l'heure de jeu, Michel Der Zakarian procédait à deux changements, avec les entrées d'Arnaud Souquet et Elye Wahi, en lieu et place de Keagan Dolly et Pedro Mendes (63e), mais c'est Lens qui doublait la mise. Gaël Kakuta combinait avec Cheick Doucouré avant de résister à Sambia aux 30 mètres. Il s'avançait et armait une frappe du droit déviée par le dos de Congré, qui se logeait dans la lucarne de Bertaud (0-2, 67e). Un but un peu chanceux, symbole d'une défense héraultaise sur le déclin et qui, en 22 matches de Ligue 1 cette saison, encaissait déjà son 41e but : son pire total à ce stade dans son histoire dans l'élite.

Le dernier quart d'heure n'était (presque) que pression montpelliéraine sur le but de Jean-Louis Leca, qui devait s'interposer sur un coup-franc de Solomon Sambia aux 18 mètres (74e), puis toujours face au numéro 6 pailladin, sur un nouveau coup de pied arrêté excentré côté gauche (77e). Omniprésent, Sambia était à l'origine de la réduction du score des locaux. Sur un centre enlevé côté droit, le jeune Wahi résistait à Fortes dans son dos et plaçait un retourné acrobatique sublime, hors de portée de Leca (1-2, 78e). En fin de rencontre, après un coup-franc repoussé, Wahi, seul dans la surface, manquait le doublé de la tête (88e). Les Sang et Or tenaient un nouveau succès, qui leur permettait de passer 6e, deux points derrière Rennes, premier concerné par l'Europe.

Le classement de Ligue 1 ici.

Plus d'infos

Commentaires