Le combat continue pour Kévin Anin

Paraplégique depuis juin 2013 et un malheureux accident de la route, Kevin Anin doit continuer à se battre, jour après jour.

Anin doit encore livrer un nouveau match
Anin doit encore livrer un nouveau match ©Maxppp

Dix-huit mois de prison ferme. Le tribunal correctionnel de Dieppe a condamné, il y a quinze jours, le conducteur responsable de l'accident qui a coûté l'usage de ses jambes à Kevin Anin (29 ans) dans la nuit du 4 au 5 juin 2013. Une décision importante pour l'ancien footballeur. Mais, malgré un mince soulagement, le calvaire du natif du Havre continue. Devenu paraplégique après une fracture au niveau de la colonne vertébrale et un écrasement de la moelle épinière, ce dernier doit travailler d'arrache-pied pour gagner en autonomie, lui qui reste suivi par des professionnels de santé au quotidien.

La suite après cette publicité

Pour Metronews, Marc-André Ceccaldi, son avocat, spécialisé dans les dommages corporels et le handicap, a raconté les difficultés rencontrées par son client. «Quand on est architecte ou comptable, même sur un fauteuil roulant, on peut toujours travailler, on conserve un statut social. Pour Kevin, ce n’est plus le cas», a-t-il expliqué. Amoindri sur le plan physique, ce qui était l'une de ses qualités principales sur les terrains de Ligue 1, et moral, l'ex-Sochalien doit pourtant continuer à se battre. Son affaire va en effet être renvoyée au civil, en octobre, annonce Metronews.

Une nouvelle étape cruciale pour son mieux-être, puisqu'il tentera d'obtenir des différentes assurances en question des dédommagements à hauteur du préjudice subi, lui qui retrouvait, avant son terrible accident, son meilleur niveau sous les couleurs azuréennes et sous les ordres de Claude Puel. «Le défi, c’est évidemment de faire en sorte que sa rémunération avec l’OGCN soit prise en prise en compte dans la base de calcul, mais surtout d’évaluer les perspectives économiques qu’il aurait eues s’il avait poursuivi sa carrière», a poursuivi son conseil. Un nouveau défi pour Kévin Anin, encore un...

Plus d'infos

Commentaires