Ligue des Champions, OM : un trio tout feu tout flamme

Cette fois, Igor Tudor n'a pas fait le mauvais choix en décidant de son trio offensif. Alexis Sanchez, Amine Harit et à moindres degrés certes, Cengiz Ünder ont brillé par leur talent et ont permis à l'OM de l'emporter face au Sporting CP (4-1).

Amine Harit célèbre son but face au Sporting
Amine Harit célèbre son but face au Sporting ©Maxppp
La suite après cette publicité

Même s'il ne l'admettra probablement pas, lors de la dernière confrontation de l'OM en Ligue des Champions contre Francfort (défaite 0-1), Igor Tudor s'est trompé. En alignant un trio Alexis Sanchez, Gerson, Payet, le Croate avait manqué d'idées et devait être partagé entre mettre les meilleurs et être un bon politicien, ce qui est aussi important dans son vestiaire.

On disait alors qu'on n'était pas près de les revoir ensemble sur le terrain. On attendait donc avec impatience la feuille de match de cette dernière chance de l'Olympique de Marseille en Ligue des Champions face au Sporting CP, le leader du groupe. Cette fois, l'ancien du Hellas Vérone optait pour Cengiz Ünder et Amine Harit en soutien d'Alexis Sanchez.

On a pu voir tout de suite que cette fois, ses choix étaient bons. D'abord parce que le Chilien a égalisé rapidement (13e) et parce que le Marocain a ouvert la voie de la victoire (16e). Mais aussi et surtout parce qu'on a vu du jeu en mouvement, deux éléments difficiles à marquer en un contre un et qui mettaient aux supplices la défense portugaise.

On sait qu'Amine Harit est un joueur exceptionnel dans ses bons moments et ce soir c'en était un. Cengiz Ünder, lui, a une patte gauche absolument merveilleuse et on le sait aussi. On a découvert que le Turc n'était pas avare d'efforts et surtout qu'il savait lâcher son ballon de temps à autre. Alexis Sanchez, lui, on ne le présente plus : grosse débauche d'énergie, un instinct de buteur et surtout un talent fait pour briller dans les soirs où résonne la fameuse musique de la C1. Dans un bon soir, ces trois-là semblent inarrêtables.

Plus d'infos

Commentaires