CdM 2022 : le Portugal en huitièmes de finale après sa victoire face à l'Uruguay

Par Léo Scalco
7 min.
CdM 2022 : le Portugal en huitièmes de finale après sa victoire face à l'Uruguay @Maxppp
La suite après cette publicité

Avant le début de la rencontre face à l'Uruguay, le Portugal partageait la tête du groupe H avec trois points à égalité avec le Ghana, vainqueur de la Corée du Sud un peu plus tôt ce lundi dans l'après-midi (3-2). De son côté, la sélection uruguayenne accrochée par la sélection sud-coréenne lors de la première journée (0-0), occupait la troisième place de la poule avec un petit point. Cette rencontre était donc l'occasion de se relancer pour les hommes de Diego Alonso tandis que les coéquipiers de Cristiano Ronaldo pouvaient consolider leur place de leader. Le début de la partie était d'ailleurs plutôt à l'avantage des Lusitaniens malgré une première occasion dès l'entame pour Mathias Olivera. Aux abords de la surface, ce dernier tentait une frappe qui s'envolait au-dessus des cages gardées par Diogo Costa (3e).

La possession pour le Portugal et la meilleure situation pour l'Uruguay en première période

Dans la foulée, les Portugais se montraient dangereux à leur tour sans inquiéter le portier uruguayen. Nuno Mendes réalisait une touche longue de près de 30 mètres pour Cristiano Ronaldo qui pouvait remettre le cuir dans la surface de l'épaule. À la réception, William Carvalho enchaînait avec un tir puissant directement dans les tribunes (4e). Par la suite, les Lusitaniens maintenaient la pression aux abords de la surface, mais n'arrivaient pas à se procurer de situation chaude. La rencontre commençait alors à se hacher et l'arbitre de la rencontre, M. Alireza Faghani, devait calmer les ardeurs des acteurs sur la pelouse. À la fin du premier quart d'heure, Joao Felix se trouvait en bonne position pour frapper suite à un beau mouvement collectif portugais, mais sa frappe était contrée in extremis par Jose Gimenez (16e). Peu après l'heure de jeu, Rodrigo Bentancur se procurait la meilleure situation de la rencontre.

À lire Randal Kolo Muani raconte son duel perdu face à Emiliano Martínez

Sans solution dans l'axe à l'approche de la surface de réparation adverse, le joueur de Tottenham tentait et réussissait un numéro de soliste pour enrhumer deux défenseurs portugais, mais il se heurtait à Diogo Costa, sorti très vite devant le milieu de terrain, qui réalisait une parade de grande classe pour empêcher l'ouverture du score et sûrement le but de la compétition (33e). À quelques minutes de la mi-temps Nuno Mendes restait à terre victime d'une blessure musculaire visiblement (41e) et devait céder sa place à Raphaël Guerreiro (42e). Un véritable coup dur pour le Portugal et son sélectionneur, Fernando Santos. Les Uruguayens multipliaient alors les fautes tactiques en fin de première période pour empêcher l'adversaire de développer son jeu et conserver le match nul. À la pause, les Portugais comptaient 70% de possession et neuf tirs contre 4 pour leurs adversaires.

La suite après cette publicité

En deuxième période, Bruno Fernandes envoie le Portugal en huitièmes

Au retour des vestiaires, après une magnifique déviation de la poitrine de Cristiano Ronaldo en contre-attaque, Bernardo Silva trouvait parfaitement Joao Felix en profondeur qui rentrait dans la surface, mais sa frappe frôlait le poteau (52e). Dans la continuité de cette action, Bruno Fernandes enroulait un amour de centre pour son ancien coéquipier à Manchester United qui pensait effleurer le ballon alors que Sergio Rochet était battu (54e). Le but était finalement bien accordé à Bruno Fernandes. À l'aube du dernier quart d'heure, l'Uruguay se montrait enfin dangereux dans cette deuxième période et Diogo Costa était alors sauvé par son montant gauche sur une belle frappe de Maximiliano Gomez (75e). Quelques minutes plus tard, tel un renard des surfaces, Luis Suarez enchaînait très vite et tirait du gauche, mais sa frappe fuyait le cadre (78e) puis Federico Valverde servait en profondeur Giorgian De Arrascaeta qui manquait son face à face avec Diogo Costa (79e).

En toute fin de rencontre, l'arbitre était appelé par la VAR pour une suspicion de main de Jose Gimenez dans la surface sur un petit pont de Bruno Fernandes (90e). Le penalty était bel et bien accordé aux Portugais et Bruno Fernandes se chargeait d'exécuter la sentence (90e+3) pour qualifier le Portugal pour les huitièmes de finale en mettant fin à tout suspense dans cette partie. Lors de la prochaine et ultime journée de la phase de poules, le Portugal ira affronter la Corée du Sud tandis que l'Uruguay rencontrera le Ghana, vendredi prochain à 16h.

La suite après cette publicité
La suite après cette publicité
La suite après cette publicité

Fil info

La suite après cette publicité
La suite après cette publicité
La suite après cette publicité
La suite après cette publicité
La suite après cette publicité
La suite après cette publicité
La suite après cette publicité