Bordeaux : Triaud fait le forcing pour rapatrier Marouane Chamakh !

Par Sébastien DENIS
3 min.
FC Girondins de Bordeaux Marouane Chamakh @Maxppp

Contrairement aux derniers mercatos, Bordeaux devrait être l’un des principaux animateurs du marché hivernal en France. Invité de la radio Gold FM, Jean Louis Triaud a donné quelques indications sur le profil des joueurs pistés. Mais surtout, le président bordelais s’est livré à quelques confidences sur l’éventuel retour de Marouane Chamakh en Gironde.

La lente descente aux enfers se poursuit aux Girondins malgré un léger mieux ces dernières semaines. Fort d’un effectif limité, le capitaine Gillot tente tant bien que mal de garder le navire bordelais hors de l’eau jusqu’au mercato hivernal. En janvier, plusieurs renforts devraient débarquer du côté du Haillan comme l’a expliqué la direction du club au scapulaire. Interrogé par la radio Gold FM, Jean Louis Triaud a confirmé la mise à disposition de moyen pour le prochain mercato. « On a des moyens pour recruter et on va s’employer à trouver les bons joueurs et à minimiser les risques d’échec. »

La suite après cette publicité

Il affirme par ailleurs, que la cellule de recrutement des Girondins a déjà dressé une liste potentielle de recrues. « L’entraineur nous a dit ‘’voilà ce que je souhaite, les profils et les postes ’’. On sait qui on vise, nous savons qui nous souhaitons, comme toujours il y a plusieurs options. On ne cible pas français, étranger, on cible bon. Notre souhait à tous, c’est de prendre des gens performants de suite, qui sont capables d’être là le premier jour de l’entrainement et d’être opérationnels immédiatement. » Parmi cette liste potentielle, figure en bonne position Marouane Chamakh.

À lire Bordeaux sort du silence après la polémique sur Albert Riera

Annoncé dans plusieurs clubs français ces dernières semaines, l’attaquant marocain avait même été annoncé sur la liste des transferts d’Arsenal avant qu’Arsène Wenger ne le conforte chez les Gunners. Mais la situation de l’ancien Bordelais n’a guère évolué depuis, barré par l’intouchable Robin Van Persie et à la lutte désormais avec le Sud-Coréen Park pour un rôle de remplaçant. Voilà qui a donné des idées au président girondin qui confie à la radio bordelaise qu’il a tenté de contacter à plusieurs reprises Chamakh et Wenger au téléphone, en vain. « J’ai dû laisser depuis deux mois, des messages (au moins 4 ou 5 fois) sur le numéro de Marouane Chamakh que j’ai à disposition. J’ai également laissé des messages sur le portable d’Arsène Wenger, il y a de cela un certain temps et je n’ai pas eu de réponse. »

La suite après cette publicité

JLT explique les raisons de sa tentative de prise de contact. « Je voulais savoir quelle était la position de Marouane, s’il était heureux à Arsenal, s’il pouvait être intéressé par un retour à Bordeaux. De ce que j’avais entendu dans la presse lorsqu’il était annoncé à Paris, il avait dit qu’un retour en France ne pourrait se faire qu’à Bordeaux. Si c’était son choix, je voulais le contacter pour lui dire qu’il n’y avait pas de soucis et qu’on pouvait en parler ensemble. Mais son silence prouve sans doute qu’il espère encore pouvoir s’imposer à Arsenal. » Le silence radio des deux hommes signifie-t-il pour autant que la piste est déjà à oublier ? Pas sûr, d’autant que la perspective d’évoluer encore six mois sur le banc de touche ne devrait pas réjouir Marouane Chamakh. Reste à savoir combien Arsène Wenger demandera pour son attaquant et si le marocain acceptera de revenir dans une formation en difficulté. Quoi qu'il en soit, la porte est grande ouverte.

La suite après cette publicité
La suite après cette publicité