OM : l'opération dégraissage se fait toujours attendre !

Auteur d'un mercato relativement intéressant dans le sens des arrivées, l'Olympique de Marseille tarde cependant à concrétiser le dégraissage annoncé depuis plusieurs semaines. Confronté à un impératif économique, le board marseillais n'exclut d'ailleurs aucun scénario.

Igor Tudor et ses joueurs lors d'OM-AC Milan
Igor Tudor et ses joueurs lors d'OM-AC Milan ©Maxppp
La suite après cette publicité

«Nous sommes contents du développement de notre mercato, jusqu'ici. On a plus de joueurs que nécessaires pour commencer la saison, on voudrait avoir un groupe de vingt-deux éléments, en comptant deux gardiens. On a encore besoin de joueurs qui arrivent, on veut mettre de la vitesse à tous les postes, on a parlé d'un véritable changement de style (de Jorge Sampaoli à Igor Tudor, ndlr). Mais la vérité est qu'il faut aussi faire sortir des joueurs.» Voici ce que déclarait Pablo Longoria, le président de l'OM, présent en conférence de presse mercredi dernier. Et pour cause. Malgré les arrivées de nombreuses recrues telles que Ruben Blanco, Nuno Tavares, Jonathan Clauss, Chancel Mbemba, Samuel Gigot ou encore Luis Suarez, l'OM se retrouve confronté au même impératif que son rival parisien : dégraisser.

Un mouvement dans le sens des départs qui tarde d'ailleurs à se réaliser, à l'heure où les dirigeants marseillais espèrent encore les arrivées prochaines de Jordan Veretout, au milieu, et d'Alexis Sanchez, sur le front de l'attaque. Pourtant, outre la taille de l'effectif - dans une saison où l'OM se retrouvera également sur la scène européenne - l'obligation de vendre est surtout économique. Avec des engagements pris sur le plan financier par rapport au propriétaire Frank McCourt, le patron ibérique des Ciel et Blanc doit désormais s'activer pour trouver des portes de sortie aux indésirables. Mais pas que...

Pablo Longoria veut réduire le secteur offensif !

Hormis les départs souhaités de Jordan Amavi (28 ans), écarté par son nouvel entraîneur, et de Kevin Strootman (32 ans), longtemps annoncé du côté du Hellas Vérone dans le cadre du deal Darlo Lazovic, d'autres mouvements restent également à prévoir. Poussé vers la sortie depuis plusieurs mercatos, Duje Caleta-Car (25 ans) est lui aussi concerné par cette opération dégraissage. En fin de contrat en juin 2023 et déclassé lors de la préparation estivale, le défenseur central international croate (23 sélections, 1 but) a notamment été convoité par le Torino. En vain. Comme indiqué dernièrement par le quotidien L'Equipe, l'ancien joueur du RB Salzbourg compte bien poursuivre l'aventure sur la Canebière, quitte à se retrouver dans une position délicate sur le plan sportif.

Freiné dans ce dossier, Pablo Longoria - qui a réussi à se séparer de Luis Henrique, parti à Botafogo, et d'Avaro Gonzalez, officiellement résilié - compte malgré tout poursuivre son entreprise. Place alors au secteur offensif du dernier deuxième de Ligue 1. Déterminé à l'idée de rapatrier Alexis Sanchez, tout proche de mettre fin à son aventure du côté de l'Inter Milan, le boss des Olympiens a décidé d'accélérer pour faire de la place au Chilien. Ainsi, si Arkadiusz Milik ne semble pas encore concerné par un départ malgré les intérêts du Borussia Dortmund et de la Juventus Turin, Konrad de la Fuente est lui sur le point de rejoindre la Liga et Valladolid. Après avoir activé ses réseaux en Espagne, Longoria devrait, en effet, trouvé un accord pour le prêt avec option d'achat de l'ailier international américain (3 sélections).

Des cadres touchés par l'opération dégraissage ?

Et ce n'est pas tout. Malgré les résultats prolifiques obtenus la saison passée et cette qualification en Ligue des Champions, la direction marseillaise a bien l'intention de réformer l'effectif. Buteur à trois reprises en deux apparitions lors de la préparation estivale des siens, Bamba Dieng fait lui aussi face aux rumeurs concernant son avenir. Chouchou de l'Orange Vélodrome, l'attaquant international sénégalais ne semble pas forcément entrer dans les plans d'Igor Tudor pour la saison à venir. Dans cette optique et comme nous vous le révélions récemment, Benfica espère bien profiter de cette situation inconfortable. En contrat jusqu'en juin 2024, Dieng reste pourtant bien cramponné à l'idée de continuer sous les couleurs marseillaises.

Sur tous les fronts, l'ancien directeur sportif de Valence pourrait également profiter de l'intérêt du Celta Vigo à l'égard de Cédric Bakambu pour se séparer d'un gros salaire et ainsi récupérer quelques liquidités. Le club phocéen ne serait, en effet, pas totalement fermé à l'idée d'un départ pour son joueur de 31 ans, dont le transfert devrait se négocier aux alentours de 6 à 7 millions d'euros. Sept mois seulement après son arrivée, celui qui a inscrit quatre buts et délivré une passe décisive en 21 matchs toutes compétitions confondues n'est pas non plus protégé, qui plus est à l'heure où le secteur offensif de l'OM semble de plus en plus bouché. Un avenir incertain qui est d'ailleurs le lot de tous les joueurs marseillais ayant une belle valeur marchande. Ainsi, même des cadres tels que Cengiz Ünder, Valentin Rongier, ou encore Gerson, pas forcément très complice avec son nouveau coach, ne seront pas retenus dans l'hypothèse d'une offre intéressante. Déjà agité, l'été 2022 de l'Olympique de Marseille prévoit peut-être de nouvelles très grosses surprises...

Plus d'infos

Commentaires