Greuther Fürth vit un véritable enfer en Bundesliga

Promu cette saison, Greuther Fürth enchaîne les défaites, toutes pires les unes que les autres, en plus des blessures. La pire équipe de Bundesliga a déjà battu quelques records de médiocrité et cela pourrait bien se poursuivre pour un moment.

Rien ne va à Greuther Fürth
Rien ne va à Greuther Fürth ©Maxppp

Le contraste est saisissant. Entre la joie du 23 mai dernier, une victoire contre le Fortuna Düsseldorf synonyme de 2e place de 2. Bundesliga et de montée dans l'élite allemande, et la détresse du 4 décembre, une humiliation 7-1 sur la pelouse du Bayern, Greuther Fürth est passé par des sentiments complètement opposés. Qu'elle semble loin cette seconde promotion de l'histoire du club, tant cette première partie de saison est absolument catastrophique. Cela ressemble à s'y méprendre au parcours de Schalke lors du dernier exercice.

La suite après cette publicité

Les Trèfles ont même déjà battu des records de médiocrité. Après 14 journées, ils n'ont obtenu qu'un petit point, glané lors de la 2e journée face à l'Arminia Bielefeld, actuel 17e du classement mais avec déjà neuf points d'avance sur son concurrent. Car inutile de préciser que le promu est bon dernier du championnat avec ce bilan d'un match nul et de 13 défaites, dont 12 consécutives, un record dans l'histoire de la Bundesliga qui a donc été battu la semaine passée.

46 buts encaissés en 14 journées

Dans ces conditions, pas facile de trouver des leviers pour remotiver les joueurs match après match. C'est pourtant ce que tente de faire Stefan Leitl, l'entraîneur de Greuther Fürth, lequel est toujours en poste alors que son équipe est tout de même allée chercher le ballon à 46 reprises dans ses filets, soit une moyenne proche de 3,3 buts encaissés par match. «Nous devons énormément travailler sur notre système défensif. C'est un gros challenge pour nous» reconnaît-il en conférence de presse, à l'heure où ses hommes doivent affronter l'Union Berlin dimanche (15h30, 15e journée).

« Il est important pour moi que nous ayons l'ambition de simplement nous améliorer. Et que la motivation reste pour enfin gagner un match.» Face à cette situation désespérée, le moindre détail positif provoque une source d'encouragement, comme la réception d'Hoffenheim il y a deux semaines. Certes, Greuther Fürth en a pris 6 à domicile, mais ce sont les 3 buts inscrits qui retiennent l'attention du technicien, un peu camelot d'espoir sur ce coup. «C'était absolument au niveau de la Bundesliga».

L'infirmerie est pleine

L'optimisme n'est pourtant pas de mise à Fürth. Les nuages noirs s'accumulent encore et encore. Il n'y a déjà plus qu'un défenseur central de métier disponible, les trois autres sont sur la touche en raison de blessures. Ce n'est pas tout. Titulaire dans le but depuis le mois d'octobre, Marius Funk s'est gravement blessé au genou cette semaine. Si sa durée d'indisponibilité n'a pas encore été communiquée, le club craint que la saison du gardien ne soit d'ores et déjà terminée.

C'est égoïste mais c'est sans doute un mal pour un bien pour Funk. À ce stade de la compétition et avec 12 points de retard sur Augsbourg, l'actuel barragiste, aucune équipe n’est parvenue dans l'histoire à se maintenir. «Par-dessus tout, ça fait très mal. Les joueurs ont perdu confiance en eux. Ils s'inquiètent parce qu'ils sont arrivés dans un championnat qui est brutal, qui punit chaque erreur. Il s'agit désormais de soutenir les garçons dans ce qu'ils font », assure Leitl.

Objectif : garder la tête haute

Sous ses allures de victime expiatoire, le club bavarois espère enfin remporter un match en Bundesliga cette saison. La réception de l'Union Berlin, solide depuis son retour dans l'élite allemande, s'annonce comme un nouvel obstacle à surmonter pour le plus petit budget du championnat. Le maintien est déjà loin mais sauver les apparences est encore possible. Dans une telle situation, il s'agit désormais de garder la face et de ne pas battre de tristes records, notamment de cette saison 1965/1966 du Tasmania Berlin. Le club de la capitale n'avait cumulé que 10 points pour terminer à 31 défaites consécutives et un goal-average de -93.

Plus d'infos

Commentaires