Bundesliga : quel bilan pour les Français arrivés cet été ?

Misant de plus en plus sur les jeunes talents de Ligue 1 et Ligue 2, la Bundesliga a encore misé l'été dernier sur les pépites de l'hexagone. A mi-saison, c'est l'occasion de faire un premier bilan sur leur acclimatation.

Mohamed Simakan (Leipzig) face à Kevin Mbabu (Wolfsbourg)
Mohamed Simakan (Leipzig) face à Kevin Mbabu (Wolfsbourg) ©Maxppp
La suite après cette publicité

Ceux qui se sont vite adaptés

Acheté l'hiver dernier à Toulouse contre 9 millions d'euros avant d'être prêté jusqu'à la fin de l'exercice, Manu Koné (20 ans) avait débuté la saison fin septembre contre le Borussia Dortmund. Un sacré baptême du feu pour celui qui avait connu auparavant une blessure du ligament interne du genou droit. Très bon lors d'une victoire 1-0 contre les Marsupiaux, il est incontournable dans l'effectif d'Adolf Hütter. Seul point noir, ses bonnes performances individuelles sont occultées par les mauvais résultats des Fohlen (14e). Autre pitchoun, Amine Adli (21 ans) avait fort à faire au Bayer Leverkusen. Aux côtés de Patrik Schick, Florian Wirtz et Moussa Diaby qui sont incontournables, il a su prendre le meilleur sur la concurrence (Paulinho, Nadiem Amiri, Karim Bellarabi) afin de se retrouver désormais titulaire. Avec 3 buts et 2 offrandes en 23 matches, l'international espoir peut faire mieux dans le domaine statistique, mais ses prestations sont très encourageantes.

Plus gros transfert de cette liste avec un départ au RB Leipzig contre 18 millions d'euros, Mohamed Simakan (21 ans) manque encore un peu de régularité, mais il est un des joueurs qui s'est le plus vite adapté au sein du club saxon. Aligné à 21 reprises aux côtés de Willi Orban majoritairement, l'ancien Strasbourgeois a complètement confirmé les raisons de son transfert. À lui d'effacer quelques sautes de concentration et il sera l'un des meilleurs à son poste outre-Rhin. Parti de Sochaux, Bryan Lasme (23 ans) s'en sort plutôt bien pour une première saison en Allemagne. Avec l'Arminia Bielefeld qui se bat pour ne pas être relégué, il compte 1 but en 14 matches de Bundesliga et 2 réalisations en 2 rencontres de DFB Pokal. Des performances encourageantes pour l'ailier capable d'évoluer dans l'axe. Rapide et provoquant sur le terrain, il officie pour le moment dans un rôle de super-sub. À lui de progresser dans l'efficacité pour obtenir un rôle plus conséquent.

Ceux qui sont en difficulté

Après son échec à l'OGC Nice, l'ancien Lyonnais Myziane Maolida (22 ans) a misé sur la Bundesliga pour se relancer. Direction le Hertha Berlin pour un transfert à 4 millions d'euros qui ne se traduit pas encore pas des performances régulières. Débutant par un but lors d'une victoire 3-1 contre Bochum, il n'a plus trouvé le chemin des filets depuis le 12 septembre dernier. Alternant entre banc et apparition, il dispose d'un temps de jeu faible (9 apparitions, 394 minutes disputées) et ses performances ne sont pas bien meilleures qu'avec les Aiglons. Certes, il n'est pas aidé par les prestations de son équipe qui est onzième de Bundesliga, mais ça reste très moyen.

Considéré comme un grand espoir de Monaco, Enzo Millot (19 ans) a finalement été vendu puisque son avenir était bouché à court-moyen terme. Avec les Souabes, il a connu deux apparitions en Bundesliga les 20 et 28 août dernier avant de jouer un peu avec la réserve. Victime d'une déchirure du ligament interne du genou droit lors d'un entraînement, il est désormais sur le flanc depuis la mi-octobre et il n'imaginait pas vivre des débuts si compliqués.

Ceux qui sont encore très jeunes

Milieu défensif de 19 ans né à Marseille, Naouirou Ahamada a quitté la France et Istres depuis l'été 2018. Évoluant au sein des équipes jeunes de la Juventus, il est arrivé cet été au VfB Stuttgart. Un transfert à long terme puisqu'il n'a disputé que 17 minutes en Coupe d'Allemagne avec l'équipe première. Il n'y a rien d'alarmant pour lui. Arrivé au Borussia Dortmund en provenance du PSG tout comme son compère guinéen Abdoulaye Kamara, Soumaïla Coulibaly (18 ans) continue également son apprentissage.

Plus d'infos

Commentaires