Coupe du Monde 2022 : l'Allemagne arrache l'égalisation face à l'Espagne et reste en vie dans le groupe E

Par Léo Scalco
4 min.
Coupe du Monde 2022 : l'Allemagne arrache l'égalisation face à l'Espagne et reste en vie dans le groupe E @Maxppp

Battue par le Japon lors de son entrée en lice (1-2), l'Allemagne, quatre fois championne du monde, gardait un espoir de se qualifier avant de rencontrer l'Espagne. En effet, après la défaite de la sélection japonaise face au Costa Rica (0-1) en fin de matinée, le groupe E était totalement relancé. De son côté, l'Espagne pouvait s'envoler en tête en cas de victoire face à la Mannschaft. La rencontre partait sur les chapeaux de roue avec des Espagnols très offensifs. Décalé par Marco Asensio, Dani Olmo allumait la première mèche et mettait à contribution Manuel Neuer qui sortait la cape de superhéros pour dévier la frappe de l'ailier de la Roja sur sa barre transversale (7e). Les Allemands répondaient dans la foulée avec un beau mouvement collectif qui se terminait par une frappe de Serge Gnabry bien arrêté par Unai Simón (10e).

La suite après cette publicité

Alors que la rencontre tombait dans un faux rythme et que les joueurs de Luis Enrique tenaient le ballon mais éprouvaient quelques difficultés à se montrer dangereux face à une arrière-garde allemande bien en place, Jordi Alba armait une lourde frappe qui venait mourir dans le petit filet gauche de Manuel Neuer (22e). Une dizaine de minutes plus tard, Ferran Torres surgissait sur un centre de son coéquipier, Dani Olmo, et tentait un tir qui passait largement au-dessus du but pourtant grand ouvert mais l'attaquant barcelonais était de toute manière hors-jeu (33e). Juste avant la pause, sur un coup franc botté par Joshua Kimmich, Antonio Rüdiger plaçait un coup de casque foudroyant qui transperçait Unai Simón (40e). Le défenseur allemand était finalement signalé en position de hors-jeu après l'intervention de la VAR (41e).

À lire La fédération brésilienne pense à une aide psychologique pour sa sélection

L'Allemagne arrache l'égalisation en fin de rencontre et reste en vie dans le groupe E

Les deux coachs décidaient de faire confiance aux mêmes acteurs pour le second acte. Au retour des vestiaires, le rythme retombait légèrement et la rencontre était marquée par un duel au milieu de terrain. Sur une mauvaise relance du portier de la Roja, İlkay Gündoğan remisait à Joshua Kimmich dont la frappe, aux abords de la surface, était bien repoussée par celui qui avait rendu le ballon aux Allemands (56e). Alors qu'on pensait les joueurs de la National Mannschaft mieux dans cette deuxième période, Alvaro Morata surgissait, sur un centre tendu de Jordi Alba, devant Niklas Süle pour glisser le cuir entre Manuel Neuer et son poteau droit (62e, 1-0) pour marquer son deuxième but dans la compétition. A noter le coaching gagnant de Luis Enrique sachant que l'attaquant espagnol était rentré seulement quelques minutes auparavant (54e).

La suite après cette publicité

L'Espagne et Dani Olmo continuaient de provoquer avec un nouveau centre. Devant la surface, Marco Asensio armait un tir mais ce dernier s'envolait au-dessus du but de Manuel Neuer (65e). A l'aube du dernier quart d'heure de cette rencontre, Jamal Musial délivrait un centre dangereux à son tour. Niclas Füllkrug n'arrivait pas à reprendre dans de bonnes conditions et concédait la sortie de but (72e). Dans la foulée, l'attaquant du Bayern butait sur le portier espagnol alors que le but semblait ouvert, après une belle passe bien sentie de Leroy Sané (73e). Finalement, on retrouvait les trois Allemands en fin de rencontre. Trouvé dans l'axe par Leroy Sané, Jamal Musiala déviait d'un contrôle orienté pour Niclas Füllkrug qui frappait puissamment dans la lucarne opposée d'Unai Simon (83e, 1-1). Les deux équipes poussaient pour arracher la victoire dans les derniers instants de la rencontre. Après ce match nul arraché au forceps, l'Allemagne est toujours en vie dans ce groupe E avec un petit point mais ô combien important tandis que l'Espagne confirme sa première place avec quatre points au compteur. Lors de la prochaine et ultime journée de la phase de poules, les Allemands rencontreront les Costariciens alors les Espagnols iront défier les Japonais jeudi prochain à 20h.

La suite après cette publicité
La suite après cette publicité

Fil info

La suite après cette publicité
La suite après cette publicité
La suite après cette publicité
La suite après cette publicité
La suite après cette publicité
La suite après cette publicité
La suite après cette publicité