Ligue 1 : l'OM reste dans la course au podium

Mené rapidement au score par un but de Balotelli, l'OM a su renverser le tendance pour finalement s'imposer 2-1 grâce à Germain et Payet. Les Phocéens sont toujours en course pour le podium.

Germain et Payet sont les buteurs marseillais
Germain et Payet sont les buteurs marseillais ©Maxppp
La suite après cette publicité

L'OM devait oublier la League Europa pour quelque temps. Qualifiés pour la finale face à l'Atlético cette semaine, les Olympiens retrouvaient le championnat ce soir dans une ambiance euphorique. Il leur fallait tout de même redescendre sur terre à l'heure d'affronter Nice au Vélodrome. D'autant qu'après les succès de l'OL et de Monaco un peu plus tôt dans la journée, les Marseillais n'avaient pas d'autres choix que de l'emporter pour rester dans la course au podium. Garcia composait avec les absents mais retrouvait Mandanda. Rami, suspendu, Sakai et Mitroglou blessés, le jeune Kamara prenait place aux côtés de Zambo au milieu alors que Luiz Gustavo évoluait en défense centrale et Germain en pointe. Favre lui alignait son équipe du moment avec pour seul changement, la titularisation de Cyprien à la place de Tameze.

La rencontre démarrait fort avec une première occasion de Thauvin qui ne trouvait pas le cadre (4e). Les Aiglons répondaient sans attendre par Mario Balotelli. L'Italien se jouait de la défense pour enrouler un tir imparable (0-1, 5e). L'OM restait soudé malgré ce coup derrière la tête. Les vagues s'organisaient et Benitez ne tardait pas à aller chercher à son tour le ballon au fond des filets. Le portier argentin s'interposait avant devant Thauvin (9e). Germain lui ne cadrait pas sa tête (12e) mais il égalisait après un centre déposé par Payet (1-1, 13e). Les Phocéens revenaient et c'était largement mérité. Ils ne lâchaient pas leurs efforts, bien au contraire. Thauvin aurait pu (dû ?) bénéficier d'un penalty (21e) mais l'intensité restait toujours aussi élevée. Zambo s'essayait de loin (26e) et le jeu de l'OM variait en attaques placées ou contres, ce qui gênait franchement les Niçois.

L'OM force la décision

A l'approche de la pause, les débats s'équilibraient un petit peu. La reprise de Thauvin frôlait la barre (31e) et sa double tentative terminait finalement dans les gants de Benitez (39e). Dans l'autre surface, Plea ratait un tir croisé (34e) et les avertissements commençaient à s'accumuler (Kamara et Balotelli). La pause faisait du bien aux esprits et aux organismes. Pas pour Rolando qui ne revenait pas sur la pelouse à cause d'un pépin physique. Sertic le remplaçait et prenait place dans la défense centrale avec Luiz Gustavo. Nice profitait de ce léger flottement défensif de l'OM pour s'offrir une belle opportunité. Côté droit, Saint-Maximin percutait et adressait un centre pour Balotelli. La reprise de l'Italien obligeait Mandanda à un arrêt en deux temps qui a laissé quelques frissons dans tout le Vélodrome (46e). A l'image de cette action, le Gym semblait plus à l'aise en ce début de seconde période.

Il utilisait davantage les côtés mais les occasions se faisaient plus rares. Il y avait seulement cette frappe complètement déviée de Seri qui a fait très peur à Mandanda (62e). Nice insistait mais sortait frustré de ses tentatives et Balotelli s’énervait. Néanmoins après 20 bonnes minutes niçoises, l’OM s’offrait un temps plus fort. À peine entré en jeu, Njie remportait son duel sur Dante et parvenait à atteindre Payet qui marquait dans un but presque vide, malgré le retour de Souquet (2-1, 72e). Dans la foulée, Ocampos s’infiltrait dans la surface sans rien obtenir (74e). Les changements intervenaient dans chaque camp mais il n’y avait plus grand chose à se mettre sous la dent hormis peut-être cette frappe timide de Sanson (86e). Le Bihan (90e+1) et Le Marchand (90e+3) faisaient passer des petites frayeurs sans conséquence car l’OM finit par s’imposer 2-1 et reste collé à un point du podium.

Revivez le film de la rencontre sur notre live.

Plus d'infos

Commentaires