Real Madrid : les adieux aux larmes de Sergio Ramos

Ce midi, l'emblématique défenseur de la Casa Blanca a officiellement fait ses adieux au Real Madrid. Un moment très riche en émotion.

Sergio Ramos au Bernabéu
Sergio Ramos au Bernabéu ©Maxppp
La suite après cette publicité

La nouvelle a ému toute la planète football. Hier soir, le Real Madrid a enfin mis un terme au feuilleton Sergio Ramos en annonçant que son défenseur allait quitter le géant espagnol après seize ans de bons et loyaux services. Une officialisation qui n’a laissé personne indifférent, car peu de monde imaginait le champion du monde 2010 plier bagage. Mais c’est un fait, Ramos ne portera pas le maillot merengue la saison prochaine.

Vainqueur de 4 Ligues des Champions, 5 Championnats d’Espagne, 4 Coupes du monde des clubs, 3 Supercoupes de l’UEFA et 2 Coupes du Roi, l’international espagnol (180 sélections, 23 buts) a logiquement eu droit à une cérémonie d’adieu digne de ce nom. Un événement très riche en émotion. En effet, après le discours du président Florentino Pérez, SR4 s’est présenté devant son pupitre, mais a très rapidement fondu en larmes.

Ramos très ému

Touché en plein coeur par son départ, Ramos a pu retrouver ses moyens pour s’exprimer. « Le moment le plus difficile de ma vie est arrivé. On n’est jamais préparé pour dire adieu au Real Madrid. Je suis arrivé à 19 ans, je n’étais qu’un enfant. Aujourd’hui, je suis un homme et j’ai une famille qui a toujours été avec moi. Je voudrais remercier ma famille en premier lieu, merci de m’avoir supporté. Je veux aussi remercier le club et mon président, mes entraîneurs, mes coaches sans qui rien n’aurait été possible », a-t-il déclaré, avant de poursuivre.

« Et comment ne pas remercier les supporters. J’ai vu tous les messages, comment ne pas être ému ? J’aurais aimé faire mes adieux au Bernabéu. Merci au Real Madrid, je vous aurai toujours dans mon coeur. 22 titres acquis avec sacrifice, efforts et professionnalisme. Un chapitre unique que je ne revivrai jamais se referme. J’ai envie de prouver que j’ai le niveau pendant plusieurs années encore. Ce n’est pas un adieu, ce n’est qu’un au revoir, parce que tôt ou tard, je reviendrai. »

Plus d'infos

Commentaires