Premier League : Manchester United se casse les dents sur Everton

Malgré le premier but d'Anthony Martial depuis 8 mois, Manchester United est tenu en échec à domicile par Everton (1-1) et gâche l'occasion de prendre provisoirement la tête de la Premier League.

Andros Townsend célèbre à la manière de Cristiano Ronaldo
Andros Townsend célèbre à la manière de Cristiano Ronaldo ©Maxppp

Manchester United recevait Everton pour le match d'ouverture de la 7ème journée de Premier League. Un duel entre deux équipes au même nombre de points (13) et le même bilan provisoire (4 victoires, 1 nul, 1 défaite). Si à l'échelle européenne, les Red Devils sortaient d'une victoire en milieu de semaine face à Villarreal en Ligue des Champions, c'est plus compliqué en Angleterre : deux défaites consécutives en League Cup contre West Ham et en championnat face à Aston Villa, toutes deux sur la plus petite des marges (0-1). Même bilan TCC pour les Toffees : deux revers de rang contre les Villains (3-0) et une élimination en coupe contre les Queens Park Rangers (2-2, 8 t.a.b. à 7) avant de se reprendre à Goodison Park face au promu Norwich (2-0).

La suite après cette publicité

Côté compositions, surprise dans le onze d'Ole Gunnar Solskjaer : Cristiano Ronaldo était sur le banc, laissant sa place d'attaquant de pointe à Cavani, accompagné par Greenwood-Fernandes-Martial dans le 4-2-3-1 de l'entraîneur norvégien. Derrière, De Gea dans le but, une défense composée de Wan-Bissaka-Varane-Lindelöf-Shaw et un double pivot Fred-McTominay. Quant à Rafael Benitez, le technicien espagnol proposait un 4-4-1-1 sans Richarlison (blessure au genou) ni Calvert-Lewin (rééducation). Pickford dans les buts, derrière une arrière-garde Godfrey-Mina-Keane-Digne. La ligne de 4 au milieu de terrain était occupée par Townsend-Doucouré-Allan-Gordon. Enfin en attaque, Rondon prenait place juste derrière Gray.

Le début de la rencontre était clairement à l'avantage de Manchester United, souvent présent balle au pied dans la surface de réparation d'Everton. Anthony Martial avait l'opportunité d'ouvrir le score dès la 6e minute avec une tête à bout portant ne trouvant même pas le cadre de Jordan Pickford. Trouvé dans le dos du bloc bleu, Mason Greenwood recevait le ballon près de la surface de but mais son centre devant le gardien ne trouvait preneur (9e). Les Toffees se réveillaient enfin et auraient pu surprendre David De Gea à deux reprises, mais la frappe de Salomon Rondon (11e) et le coup de casque Michael Keane (16e) n'inquiétaient pas le portier espagnol. Sur un centre de Fred au point de penalty, Edinson Cavani ajustait bien sa tête mais Pickford se couchait bien pour envoyer le ballon en corner (21e).

Un match très animé

Derrière, les occasions se succédaient des deux côtés, comme une attaque-défense entre les deux équipes. À la demi-heure de jeu, les esprits s'échauffaient entre Scott McTominay et Yerry Mina, avant que leurs coéquipiers respectifs ne se mêlent à l'échauffourée, mais l'arbitre Michael Oliver n'avait pas jugé nécessaire de distribuer de carton. Sur une belle prise de balle dans le camp adverse, Demarai Gray se défaisait de deux Mancuniens et dégainait une frappe ras de terre à 20 mètres, bien claquée par De Gea (32e). Auteur d'une intervention limite sur Anthony Gordon, Greenwood écopait de la première biscotte de la rencontre (34e). Les efforts des Red Devils payaient juste avant la mi-temps : sur une belle passe appuyée de Greenwood, Bruno Fernandes contrôlait parfaitement le ballon avant de décaler Martial à gauche, qui venait fusiller Pickford (1-0, 43e), mettant fin à sa disette de 8 mois sans but. Le meilleur moment pour les hommes de Solskjaer d'ouvrir le score, alors qu'ils semblaient agacés par leur manque de réussite dans la zone de vérité.

Au retour des vestiaires, les débats semblaient un peu plus équilibrés, mais sans occasion franche. Solskjaer ramenait du sang neuf pour décanter la seconde période : Cavani et le buteur Martial out, laissant leurs places à Cristiano Ronaldo et Jadon Sancho (57e). Le Portugais disputait d'ailleurs sa 200e rencontre en Premier League. Mais malgré les deux entrants, Everton procédait en contre grâce à Gray, après un gros duel avec Fred. L'Anglais trouvait Abdoulaye Doucouré dans l'axe, qui éliminait Luke Shaw avant de trouver Andros Townsend seul à droite. L'ancien de Crystal Palace crucifiait De Gea d'une mine dans le petit filet droit pour remettre les compteurs à égalité (1-1, 65e), avec en bonus la même célébration que CR7. Une défense qui a du mal ces derniers mois : en effet, Manchester United ne gardait pas sa cage inviolée pour la 11e rencontre consécutive en compétition officielle.

Après le but égalisateur, les Mancuniens reculaient et laissaient des opportunités à l'autre club de Liverpool, permettant à Gray de percuter à plusieurs reprises sans concrétiser. Les locaux se reprenaient ensuite dans le dernier quart d'heure et assiégeant la moitié de terrain adverse, mais les nombreux centres envoyés dans la surface ne trouvaient pas preneurs (4 centres réussis sur 19). Tout seul à droite après un corner offensif, l'entrant Tom Davies avait l'occasion de frapper seul, il décidait néanmoins de servir Yerry Mila, qui poussait le ballon au fond des filets en position illicite (85e). Score final : 1-1. Manchester United perd deux points à Old Trafford avant la trêve internationale et reste bloqué à la 4e place. Everton s'assure un bon point en dehors de ses bases mais peut aussi avoir des regrets.

Retrouvez le classement de la Premier League ici.

Les compositions officielles au coup d'envoi :

  • Manchester United
  • Everton

Plus d'infos

Commentaires