Le choix Strasbourg, son arrivée avortée à l'OM : Kevin Gameiro s'explique

Huit ans après son départ du PSG, Kevin Gameiro est de retour en France. Si un come-back en Hexagone était une possibilité, son choix de revenir en Alsace en a surpris plus d'un.

Gameiro lors d'un match de Valence la saison dernière
Gameiro lors d'un match de Valence la saison dernière ©Maxppp
La suite après cette publicité

D’entrée de jeu, le président de Strasbourg, Marc Keller, a tenu à remercier Kevin Gameiro. « Il a fait de gros efforts pour nous rejoindre. Il avait de grosses offres en France, mais surtout à l’étranger ». À 34 ans, l’ancien attaquant du Paris Saint-Germain est donc de retour en Ligue 1. Un retour au bercail pour celui qui a été lancé dans le grand bain du football professionnel par le club alsacien. Une grosse surprise aussi parce que l’on n’imaginait pas le natif de Senlis revenir dans son club formateur. Présenté ce mardi en conférence de presse, Gameiro a donc expliqué ce qui l’a poussé à faire ce choix.

« C’était quelque chose qu’on voulait tous ensemble. Ça s’est fait assez rapidement, échelonné sur deux, trois semaines. Ils ont pris contact avec mes agents qui m’ont prévenu. Ça s’est fait petit à petit. On a tous fait des efforts pour en arriver là, à une belle signature. C’est le football, il y a toujours de belles surprises. J’étais un joueur libre. J’ai refusé aussi beaucoup d’offres qui ne m’intéressaient pas spécialement. Un retour en France était toujours envisageable dans un coin de ma tête, d’autant plus à Strasbourg. » Mais si Gameiro est là, c’est aussi en grande partie grâce à un nouvel arrivé à La Meinau : Julien Stéphan.

Son refus d’aller à l’OM : un choix personnel

« Son projet de jeu, sa manière de travailler. On a beaucoup discuté. J’aime beaucoup discuter avec mes futurs coaches, ça a tout de suite matché. C’est un coach basé sur le jeu. C’est un jeune entraîneur, mais il a fait de très belles choses à Rennes. C’est sa façon de driver qui séduit. C’est beaucoup plus facile d’accepter une proposition quand ça vient d’un coach comme ça. Ça a beaucoup compté dans mon choix », a confié un joueur qui n’est pas rentré au pays pour se la couler douce. « Je suis pas encore en pré-retraite, si j’ai choisi ce projet, c’est que j'ai envie de prendre du plaisir et de marquer des buts pendant encore deux, trois ans. Montrer au président, au coach et à tous les Alsaciens qu’ils peuvent compter sur moi. Il y a de la pression partout, ça fait partie du métier. »*

Enfin, cette conférence de presse a également été l’occasion d’avoir la version officielle de Gameiro concernant son vrai faux départ à l’Olympique de Marseille. A-t-il été découragé par les critiques liées à son passé d’ancien joueur du PSG ? « Ne pas aller à Marseille, c'est un choix, on ne va pas la refaire. J'ai beaucoup discuté avec le président et le coach là-bas. On sait que c'est un contexte particulier, d'autant plus quand on est un ancien Parisien. C'était un choix plus personnel parce que je pense que les ambitions sont aussi très élevées là-bas. C'est un choix personnel tout simplement, c'est pour ça que j'ai refusé l'offre de Marseille ». C’est dit !

Plus d'infos

Commentaires