L1 : les flops du mercato estival (1/3)

Un peu plus d’un mois après la clôture du mercato estival, l’heure est déjà aux premiers bilans pour les joueurs ayant changé de club. Et après avoir évoqué les tops de la dernières campagne de recrutement estivale, FM vous dévoile le premier volet de ses flops.

Danic en difficulté à l'OL
Danic en difficulté à l'OL ©Maxppp

Gaël DANIC (31 ans/FRA/Olympique Lyonnais)

La suite après cette publicité

Recruté par les Gones pour animer le flanc gauche de l'attaque rhodanienne, l'ancien Valenciennois débarquait à Gerland pensant franchir un palier au sein d'un club européen. Malheureusement pour lui, son sourire s'est vite estompé. Avec seulement quatre apparitions en Ligue 1 (une seule titularisation), le gaucher déchante et joue de malchance puisqu'il s'est blessé la veille du match contre Bordeaux. Un bilan qui a fait enrager l'intéressé. «Ma saison n’a pas commencé. Je n’ai rien montré du tout. Je suis en colère par rapport à moi-même. Avec ce niveau-là, jamais l’OL ne m’aurait recruté. À 35 ans, je devrais assurer une autre vie. C’est pour ça que j’essaie de faire mon job de toutes mes forces, l’OL m’a fait confiance, je lui dois quelque chose. J’ai hâte d’en découdre.»

Ibrahim SISSOKO (21 ans/CIV/ASSE)

Prêté par le club allemand de Wolsfburg, le jeune Ivoirien éprouve toutes les peines du monde à s'imposer dans le Forez. Jamais titularisé par Christophe Galtier, le milieu de terrain ne compte que 101 minutes de jeu en cinq rencontres, toutes compétitions confondues. Un bilan famélique qui pourrait provoquer un retour anticipé du joueur à Wolfsburg dès le mois de janvier, même si ce dernier n'entend pas baisser les bras.«C’est sûr que ce n’est pas suffisant pour quelqu’un qui veut être au top niveau. Mais je suis persuadé que j’aurai ma chance. Et ce jour-là je démontrerai mes qualités.»

Jérémie BRECHET (34 ans/FRA/Bordeaux)

Il n'a pas connu le retour de saison en Ligue 2 de l'ESTAC après la relégation du club aubois. Recruté par des Girondins à la recherche d'un joueur d'expérience disponible à coût zéro, le défenseur doit se contenter de l'Europa league pour revêtir le maillot marine-et-blanc. Apparu en championnat à seule reprise contre Toulouse, l'ancien Troyen a depuis joué en CFA et aligné deux matchs européens face à l'Eintracht Francfort et au Maccabi Tel Aviv, deux matches soldés par des défaites.

Aurelian Ionut CHITU (22 ans/ROU/Valenciennes)

Recrue exotique de Valenciennes, le milieu roumain ne va pas encourager les formations françaises à faire leur marché en Roumanie. Hormis un match entier disputé contre Saint-Étienne, l'ancien pensionnaire du Viitorul ne récolte que des miettes (42 minutes de jeu en 5 matches). Malheureusement pour lui, la crise de résultat de la lanterne rouge du championnat ne lui laissera que peu de temps pour enfin trouver la bonne carburation. À moins que le changement d'entraîneur ne change la donne.

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires