OL-Bordeaux : les notes du match

Poussé dans ses derniers retranchements par Bordeaux, l'OL l'emporte dans les ultimes secondes (2-1). Léo Dubois offre un succès précieux aux hommes de Rudi Garcia qui prennent provisoirement la tête du championnat.

Léo Dubois avance sur le côté droit
Léo Dubois avance sur le côté droit ©Maxppp
La suite après cette publicité

En ouverture de cette 22ème journée de Ligue 1, l'Olympique Lyonnais accueillait les Girondins de Bordeaux au Groupama Stadium. Revigorés par leur éclatant succès lors du derby face à Saint-Etienne (5-0), les hommes de Rudi Garcia pouvaient s'emparer provisoirement de la tête du championnat en cas de victoire ce soir. Côté Bordeaux, on voulait poursuivre la belle dynamique entretenue depuis trois matchs en piégeant l'OL sur sa pelouse. Pour cette affiche de 21 heures, Rudi Garcia optait pour un 4-3-3 et conservait le même onze que face à l'ASSE. Jean-Louis Gasset alignait un 4-2-3-1 avec le retour notamment d'Hatem Ben Arfa dans le onze.

Dans le premier quart d'heure, l'OL se trouvait gêné aux entournures par le bloc haut bordelais. Il fallait attendre la 16ème pour entrevoir la première frappe cadrée du match avec Guimaraes dont la frappe enroulée était déviée en corner par Costil. Contre le cours du jeu, l'Olympique Lyonnais ouvrait le score. Sur un corner frappé par Depay, Koscielny remettait involontairement Toko Ekambi en jeu qui ajustait de près Costil (1-0, 32e). Une ouverture du score qui avait le mérite de décanter la rencontre mais qui n'offrait pas forcément plus d'espaces aux Lyonnais.

Léo Dubois sauve l'OL

Au retour des vestiaires, Bordeaux ne lâchait rien et restait entreprenant. Sur un bon ballon dans le dos de la défense de Ben Arfa, Hwang seul face à Lopes croisait trop sa frappe (51e). Fort logiquement les Girondins égalisaient juste avant l'heure de jeu. Adli décalait Oudin sur la gauche dont le centre trouvait Kalu qui catapultait le cuir au fond des filets (1-1, 55e). Les hommes de Rudi Garcia frôlaient la correctionnelle dans le dernier quart d'heure. Adli servait Oudin qui perdait son duel face à Lopes (79e).

Les Girondins tentaient le tout pour le tout en fin de match et Poundjé voyait sa tentative filer juste à côté (85e). Dans le temps additionnel, l'OL contre toute attente prenait les devants. Sur la gauche, Cornet voyait son long centre revenir sur Dubois dont la volée surprenait Costil (2-1, 90+2). Grâce à cette treizième victoire de la saison, l'Olympique Lyonnais s'emparait provisoirement des commandes de la Ligue 1.

Retrouvez le film du match sur notre live commenté.

L'homme du match : Dubois (6,5) : meilleur lyonnais lors du derby, le latéral droit s'est heurté à la philosophie de jeu bordelaise dans la première demi-heure. Ce qui a réduit les possibilités pour l'ancien Nantais de se porter vers l'avant. Après l'ouverture du score, l'international français n'a pas hésité à prendre son couloir pour apporter le danger offensivement. Sa mésentente avec Marcelo aurait pu profiter à Hwang (51e). Malheureux dans ses initiatives offensives ce soir jusqu'au temps additionnel où sa volée offre la victoire aux siens (2-1, 90+2). Même si l'intéressé fut moins brillant qu'à Saint-Etienne, il n'a encore rien lâché ce soir, faisant preuve d'une belle abnégation jusqu'aux ultimes secondes.

Olympique Lyonnais

  • Lopes (6) : le portier lyonnais n'a pas eu grand-chose à faire ce soir. Il ne peut que constater les dégâts sur l'égalisation de Kalu (1-1, 55e). L'international lusitanien sauvait les siens en remportant son duel face à Oudin (79e).

  • Dubois (6,5) : voir ci-dessus.

  • Marcelo (4) : double buteur dans le Forez, le défenseur central brésilien s'est fait respecter dans les duels sur le plan physique. Patron de la défense lyonnaise, l'intéressé a su faire preuve d'autorité quand il le fallait. Pas exempt de tout reproche sur la belle ouverture de Ben Arfa pour Hwang (51e). Trop court sur le centre d'Oudin qui amène le but de Kalu (1-1, 55e). Un match compliqué ce soir pour le numéro six lyonnais.

  • Denayer (non-noté) : le Diable Rouge n'a pas forcément vécu une belle soirée. L'intéressé a dû quitter prématurément les siens sur blessure. Remplacé à la 22e par Diomandé (6,5) qui est bien entré dans son match avec de belles interventions effectuées grâce à sa bonne lecture du jeu. Son jaillissement devant Hwang sauve les siens (48e). Toujours bien placé, le jeune lyonnais prolongé cette semaine a apporté de la sérénité à sa défense. Une belle copie rendue par le défenseur central.

  • De Sciglio (4) : le latéral gauche italien a croisé Hatem Ben Arfa dans son couloir qui lui a donné du fil à retordre. L'ouverture du score lyonnaise lui a permis de plus se projeter vers l'avant avant la pause. Au retour des vestiaires, le joueur italien a disparu de la circulation et a semblé sur un fil à chaque accélération bordelaise.

  • Caqueret (5) : plutôt à son avantage à Saint-Etienne, le milieu lyonnais n'a pas existé dans la première demi-heure. Lui aussi perturbé par le pressing bordelais, l'ouverture du score de son équipe lui a permis de se mettre plus en évidence. Bien muselé par le milieu bordelais, on l'a rarement vu jouer vers l'avant. Un match à oublier. Remplacé à la 62e par Paqueta qui a apporté plus de tonus et de percussion dans l'entrejeu lyonnais.

  • Mendes (4) : brillant face à Saint-Etienne, le milieu brésilien a éprouvé quelques difficultés dans son entame de match. Gêné par le pressing bordelais, il n'a pas pu orienter le jeu de son équipe comme il le souhaitait. Averti à la 15e. Le but marqué par Toko Ekambi lui a permis de plus se montrer dans la construction du jeu. Fautif sur l'égalisation bordelaise où il perd le ballon, ce qui a profité à Adli pour décaler Oudin sur le but de Kalu (1-1, 55e). L'ancien Lillois aurait pu porter préjudice aux siens sur l'occasion d'Oudin (79e).

  • Guimaraes (5) : tout comme son compère auriverde, l'intéressé a été surpris par la volonté bordelaise de presser haut. Gêné à la construction du jeu, il a dû s'adapter. Auteur d'une belle frappe enroulée déviée par Costil en corner (16e). Beaucoup plus à l'aise après l'ouverture du score, où l'international brésilien a pu faire valoir sa technique et sa volonté de jouer vers l'avant. Remplacé à la 71e par Aouar qui n'a pas trop pesé sur les événements.

  • Kadewere (3,5) : auteur d'un doublé à Saint-Etienne, l'ancien Havrais a connu une entame poussive. quasiment invisible dans le premier acte, ses partenaires n'ont pas réussi à le trouver dans le jeu. L'attaquant zimbabwéen n'a absolument pas pesé sur les événements ce soir. Une prestation décevante. Remplacé à la 72e par Slimani

  • Depay (4) : comme l'ensemble de ses partenaires, le capitaine lyonnais a été gêné par le pressing haut bordelais. Bien muselé dans la première demi-heure, l'international néerlandais est impliqué sur l'ouverture du score de Toko Ekambi (1-0, 32e). Un peu plus en vue après le but de Toko Ekambi sans pour autant créer des différences. Peu en réussite dans ses provocation, le numéro dix lyonnais n'a pas réalisé un grand match ce soir.

  • Toko Ekambi (4) : l'attaquant camerounais n'a pas été très en vue dans la première demi-heure. La faute à la belle organisation girondine avec un pressing haut. L'intéressé a profité d'une remise involontaire de Koscielny pour tromper de près Costil (1-0, 32e). Pas très en vue ce soir comme l'ensemble de ses partenaires d'attaque pendant la première heure. Remplacé à la 62e par Cornet qui a mordu la ligne côté gauche sans grand succès jusqu'à son centre devenu décisif sur le but de Dubois (2-1, 90+2).

Girondins de Bordeaux

  • Costil (4) : très peu inquiété en première période, l’international français ne peut rien faire sur le but de Karl Toko Ekambi, abandonné par sa défense (32e). Avant cette action, le portier girondins avait été efficace devant les tentatives lyonnaises, à l’image de ce bel arrêt sur une frappe de Guimaraes (16e). En deuxième période, l’ancien Rennais n’est pas vraiment sollicité, mais il ne peut rien faire non plus sur l’incroyable but de Léo Dubois en toute fin de rencontre (92e). Match frustrant pour un gardien, qui encaisse deux buts sur lesquels il ne peut rien faire.

  • Sabaly (4) : concentré et appliqué défensivement, il est en réussite dans ses duels en première période, malgré que le premier but vienne de son côté. Il a tenté d’apporter offensivement, en se positionnant haut sur le terrain lorsque les Girondins ont eu le ballon, mais ses montées n’ont pas été pas assez tranchantes.

  • Baysse (5) : bon dans les duels aériens, l’ancien Niçois a été meilleur que son partenaire de la charnière dans cette rencontre. Très bon en première période, il continue sur cette lancée en seconde période et reste très bon dans ses interventions et sa lecture des trajectoires (52e, 70e) Match sérieux du défenseur de 32 ans.

  • Koscielny (3) : patron de cette défense girondine cette saison, l’ancien Gunners a été fautif sur l’ouverture du score lyonnaise (32e). Sur un corner vite joué par les Gones, l’international français voit le ballon lui revenir sur la jambe, et redonne le ballon à Toko Ekambi qui profite de l’offrande pour marquer. Une erreur d’inattention, comme à la 77ème où d’une mauvaise relance, il offre une grosse opportunité à Slimani seul devant le but. Deux minutes plus tard, il stoppe une frappe lyonnaise de la main dans la surface, qui aurait dû être sifflée en faveur des joueurs de Rudi Garcia. Un festival d’erreurs techniques.

  • Benito (3) : moins à l’aise que ses autres partenaires de la défense, le latéral suisse a souvent été pris de vitesse par les attaquants lyonnais, notamment dans la profondeur. Même les montées de Léo Dubois l’ont inquiété, comme sur cette action à la 57ème minute où il aurait pu offrir un but à l’OL si le défenseur français avait fait le bon choix sur son centre. Des choix trop souvent mauvais, à la 75ème il offre une opportunité en contre aux lyonnais sur une relance incompréhensible. À l’image de Laurent Koscielny, trop d’erreurs techniques.

  • Adli (6) : décisif sur le but de Kalu (55e), c’est lui récupère le ballon grâce à son pressing, constant tout au long du match, et qui permet à Oudin d’être dans les meilleurs dispositions. C’est dans le pressing que le milieu de terrain formé au PSG a été précieux ce soir, mais aussi dans l’utilisation du ballon. Partout sur le terrain, il est le bordelais qui touche le plus de ballons et aurait pu offrir une passe décisive à Oudin si l’attaquant avait remporté son duel face à Anthony Lopes.

  • Basic (5) : bon match du milieu de terrain croate ce soir. Aux côtés d’Adli derrière Ben Arfa, il remplace Otavio dans ce rôle de récupérateur. Plus dans un rôle défensif qu’Adli, il remporte la globalité de ses duels (6 duels remportés sur 8). Il est également précieux en contre grâce à la précision de ses passes.

  • Oudin (5) : positionné très bas en première période, on voit surtout l’ancien ailier rémois défensivement en première période. Au retour des vestiaires on le voit plus tenter devant le but d’Anthony Lopes, sur le côté avec des centres (47e) et en dehors de la surface (49e), c’est lui le passeur décisif sur le but du 1-1 de Samuel Kalu (55e) d’un centre raté mais efficace. Il aurait pu être buteur s’il avait remporté son duel face à Lopes à la 78ème minute. Remplacé par Maxime Poundjé à la 83ème minute.

  • Kalu (6) : Jusqu’à son but égalisateur (55e), c’était le joueur offensif bordelais le moins en vue. Trop de dribbles ratés et de mauvais choix dans ses passes, à l’image de ce contre à la 49ème minute où l’international nigérian choisit de donner le ballon à Hwang plutôt qu’à Oudin, qui était seul sur son côté. Mais il est là pour permettre à son équipe de revenir dans la rencontre et il inscrit son troisième but de la saison sur le premier tir cadré de son équipe. Remplacé à la 75ème minute à la place Nicolas De Préville. Pas un grand match dans le jeu pour l’ancien de la Gantoise, mais il est là au bon moment et ne tremble pas sur son seul tir du match.

  • Ben Arfa (5,5) : dans les 45 premières minutes, le meneur de jeu français joue très bas et tente d’apporter en contre mais n’est pas vraiment en réussite dans ses dribbles qui font habituellement sa force. Pas en réussite non plus sur ses coup-francs, il est plus en vue en seconde période et d’une sublime action, il permet à Bordeaux de débloquer le score en contre que l’ancien lyonnais avait mené (55e). Remplacé à la 92ème minute par Tom Lacoux.

  • Hwang Eui-Jo (4) : en première période, l’attaquant coréen touche deux ballons. On le voit plus dans le pressing que dans l’utilisation du ballon. Mais au retour des vestiaires il montre un tout autre visage, à l’image de son équipe, et s’essaye devant Lopes à plusieurs reprises (47e, 51e). On retrouve le Hwang de ces derniers temps, même s’il n’est pas buteur ce soir. Il est remplacé par Amadou Traoré à la 81ème minute.

Plus d'infos

Commentaires