Mercato Ligue 1 : les bonnes affaires à saisir en Premier League

Par Jordan Pardon
7 min.
Affaires Premier League @Maxppp

Si ce 1er janvier va marquer le départ d’une nouvelle année, il sonne aussi comme l’ouverture du marché des transferts. L’occasion de passer en revue certaines belles affaires à saisir pour les clubs de Ligue 1, notamment du côté de la Premier League où les opportunités coulent à flots.

Trêve hivernale oblige, la Ligue 1 offre à ses acteurs une coupure de trois semaines chaque année. L’occasion pour les joueurs de souffler après une première partie de saison souvent effrénée, mais pas pour leurs dirigeants. En coulisses, les 18 clubs de l’élite se sont déjà retroussés les manches pour préparer au mieux leur recrutement. Car s’il s’avère rarement aussi dispendieux que son cousin estival, le mercato d’hiver offre tout de même aux clubs une relecture de ce qui n’a pas forcément fonctionné sur la première moitié du championnat. L’occasion de compléter des effectifs parfois mal proportionnés, de combler certains impondérables comme des blessures, ou tout simplement de sauter sur des opportunités de marché. Sans mâcher le travail des cellules de recrutement françaises, suffisamment compétentes pour évaluer leurs manques, voici une liste d’affaires que seraient bien inspirées de réaliser certaines formations françaises, en particulier du côté de l’Angleterre. Dans la limite du raisonnable.

La suite après cette publicité

Des anciens de Ligue 1 sur le marché

Sur le marché anglais, on dénombre ainsi plusieurs ex-pensionnaires de Ligue 1 en quête de rebond. C’est notamment le cas de Thilo Kehrer du côté de West Ham. Parti du PSG à l’été 2022 pour accomplir son rêve de Premier League, l’international allemand navigue aujourd’hui en eaux troubles. Cette saison, le joueur de 27 ans n’a pris part qu’à 4 rencontres de Premier League (18 minutes de jeu). Désireux de se relancer à six mois d’un Euro à domicile, le joueur formé à Schalke ne manque pas de courtisans, fort d’un profil polyvalent (il peut évoluer aux 4 postes défensifs). Ces derniers jours, nous évoquions sur notre site l’intérêt de Rennes, Monaco et Nice pour le joueur, mais également du Bayern Munich. Dans la même veine, Saïd Benrahma (28 ans), condamné à un rôle de remplaçant chez les Hammers et non-retenu pour la CAN avec l’Algérie, aura besoin de donner un nouveau coup de fouet à sa carrière. Par son profil déséquilibrant, le joueur formé à Nice pourrait apporter sa fougue à certains clubs français, à l’instar de Nice, l’OM et l’OL, déjà sur le dossier. De même pour Maxwell Cornet. Oublié de Jean-Louis Gasset pour la CAN à domicile, l’ailier de 27 ans n’a disputé qu’une seule minute cette saison en Premier League avec West Ham, où il est sous contrat jusqu’en 2027.

À lire Man City : le rituel nocturne de Jack Grealish

Et que dire de Nuno Tavares ? S’il a fait la pluie et le beau temps de l’OM l’an passé, le Portugais a encore de l’énergie à revendre. À 23 ans, le latéral gauche doit se limiter à compter les papillons sur le banc de Nottingham, où il est prêté par Arsenal depuis cet été. Une nouvelle pige en Ligue 1 pourrait lui permettre de retrouver des couleurs, encore plus dans une équipe de transition où il aurait l’occasion d’optimiser ses qualités de contre-attaquant. Lui peut également jouer latéral gauche, même s’il s’est essentiellement construit une réputation dans l’axe. Injoignable à Chelsea où il ne figure même pas dans les groupes de Mauricio Pochettino, Malang Sarr doit se remettre en selle. Si son passage à Monaco l’an passé reste des plus oubliables, le joueur de 24 ans a montré par le passé à Nice qu’il pouvait résoudre des problèmes, et surtout, qu’il en connaissait un rayon sur le championnat de France (il a joué en Ligue 1 cinq saisons). Lui aussi a roulé sa bosse avant de s’exporter à West Ham en 2018. Mais aujourd’hui, Issa Diop n’entre clairement plus dans les plans de son entraîneur Marco Silva à Fulham. Depuis son retour de blessure, le solide défenseur de 26 ans a vu son statut s’étioler, et doit aujourd’hui se satisfaire d’un rôle de remplaçant. C’est également le cas de Han-Noah Massengo, invité occasionnel dans le groupe de Burnley. Totalement désinhibé lors de son retour en France, à Auxerre, l’an passé, le joueur formé à Monaco n’a pas disputé la moindre seconde en Premier League cette saison. Par son profil box to box et sa touche de créativité, le joueur de 22 ans pourrait rendre de sérieux services.

La suite après cette publicité

Des espoirs dans le dur

Outre les anciens de Ligue 1 à la peine, plusieurs espoirs connaissent le grand vide cette saison. C’est notamment le cas de l’électrique ailier colombien Luis Sinisterra. Pisté par l’OM à l’été 2022, l’attaquant de 24 ans avait finalement rallié Leeds, puis Bournemouth cette saison, où il est prêté. Mais chez les Cherries, difficile de l’imaginer se satisfaire de son rôle de remplaçant qu’il occupe depuis des semaines. Percutant, déstabilisateur, il pourrait certainement apporter de la vie dans les couloirs de gros clubs, à l’image de l’OM, qui va devoir composer pendant près de 2 mois sans Ismaïla Sarr. Dans un registre différent, Mikkel Damsgaard est également en quête d’un second souffle. Révélation de l’Euro 2020 avec le Danemark, le milieu offensif de 23 ans, miné par les blessures, est aujourd’hui abonné au banc de Brentford. Sa créativité et sa palette technique pourraient faire des étincelles en Ligue 1.

Dans un championnat où les numéros 9 peinent à enchaîner (derrière Mbappé, Wissam Ben Yedder, deuxième meilleur buteur de L1, pointe à 8 buts seulement), certaines formations de haut tableau seraient bien inspirées d’aller chercher Armando Broja. S’il a montré de bonnes choses par séquences avec Chelsea, l’Albanais affiche un manque de confiance criant depuis des semaines. Réputé pour son sang-froid et sa qualité de finisseur, il n’a pourtant plus trouvé le chemin des filets depuis le 2 octobre, dans l’ombre de Nicolas Jackson. Difficile toutefois d’imaginer Chelsea le lâcher avec le départ de son Sénégalais à la CAN. Deux Espagnols, qui auront l’ambition d’être du voyage en Allemagne avec la Roja en juin, pourraient se refaire une santé en France. C’est par exemple le cas du polyvalent Sergio Gomez, utilisé qu’à deux reprises par Pep Guardiola cette saison en Premier League. Capable d’occuper le poste de latéral gauche, mais formé comme milieu relayeur au Barça, le joueur de 23 ans recherche actuellement le bon chemin. Dans un club aspirant à jouer les places européennes, il pourrait totalement s’épanouir. Même son de cloche pour son compatriote Bryan Gil, toujours dans le dur à Tottenham depuis sa signature en 2021. Déroutant, l’ailier de 22 ans causerait bien des problèmes aux défenses françaises.

La suite après cette publicité

Des joueurs confirmés qui cherchent à se remettre la tête à l’endroit

Pour certains clubs en quête d’expérience, à l’image de l’OL qui a récemment sondé Baptiste Santamaria et Nemanja Matic pour son milieu de terrain, Leander Dendoncker pourrait également s’apparenter à une vraie solution. S’il a marqué lors de son dernier match contre Manchester United, l’international belge (32 sélections) apparaît comme une solution bis aux yeux d’Unai Emery à Aston Villa. Des responsabilités déphasées avec son ambition de participer à l’Euro 2024 avec la Belgique. Capable d’occuper les postes de défenseur central et milieu défensif, le joueur de 28 ans est estimé à 11 millions d’euros par Transfermarkt. Lui aussi connaît une situation délicate. Arrivé libre cet été, Mahmoud Dahoud (27 ans) s’enlise dans les profondeurs du banc de Brighton depuis des semaines. Lors des 4 dernières rencontres, l’international allemand est resté sur la touche sans jamais entrer en jeu. Une situation tout sauf propice à un retour en sélection.

Arnaut Danjuma pourra en dire de même. L’international néerlandais, qui avait fait sensation avec Villarreal lors de son épopée européenne il y a deux ans, est aujourd’hui coincé au creux de la vague. Pisté par l’OL comme nous l’évoquions sur notre site ces derniers jours, l’explosif ailier de 26 ans réalise une saison quelconque à Everton, et n’est jamais titulaire. Des clubs dans le besoin sur les ailes pourraient réaliser une belle affaire en le signant. Dans une autre mesure, Cedric Soares pourrait également apporter son expérience à plusieurs clubs de l’Hexagone. Inutilisé par Mikel Arteta cette saison en Premier League, le champion d’Europe 2016 n’a plus été convoqué depuis 2022 avec le Portugal. Difficile de l’imaginer prétendre à un retour dans le groupe au regard de sa situation actuelle. Âgé de 32 ans et fort d’un CV bien fourni, le latéral droit est, selon nos informations, suivi en Turquie, où Besiktas et Trabzonspor sont venus prendre la température auprès de son entourage dernièrement. La France pourrait également lui faire office de vitrine en vue de l’Euro.

La suite après cette publicité

Fil info

La suite après cette publicité