Montpellier-OL : les notes du match

Première défaite de la saison pour l'OL, qui est tombé sur la pelouse d'un solide Montpellier, porté par un Téji Savanier en grande forme. Voici les notes du match.

Téji Savanier face à l'OL
Téji Savanier face à l'OL ©Maxppp
La suite après cette publicité

1ère journée de Ligue 1 un 15 septembre en guise de troisième match de championnat pour Montpellier et l'OL. L'épidémie de coronavirus rend les choses plus compliquées à suivre, mais pour l'OL, le but était clair ce mardi soir : un succès et il prenait la tête de la L1. Rudi Garcia n'alignait cependant pas l'équipe habituelle, laissant Depay et Dembélé sur le banc, au profit d'Aouar et Kadewere. Côté MHSC, Michel Der Zakarian faisait confiance à son onze qui avait éparpillé Nice samedi dernier (3-1). C'est Lyon qui se procurait la première occasion avec un déboulé de Bruno Guimarães qui servait Toko Ekambi dont la déviation heurtait le poteau d'Omlin (3e). Cela contribuait à rendre le match brûlant, après des premiers contacts très chauds qui poussaient à l'arbitre de la rencontre, M. Letexier, à sortir le premier carton jaune à Delort dès la 6e minute.

Montpellier réagissait avec un bon centre de Ristic repris de la tête par Laborde, au-dessus (8e). Puis Savanier gâchait un excellent contre en jouant la carte de la frappe (11e) au lieu de servir Delort ou Laborde. Le rythme retombait un peu mais c'est le MHSC qui se procurait les meilleures occasions grâce à l'activité de son duo Laborde-Delort. Le second nommé était tout proche d'ouvrir le score, mais il butait sur Lopes avant de tirer à côté alors que le portier était encore au sol (24e) ! Une occasion en or raté par l'attaquant international algérien. L'OL, de son côté, tentait de mieux maîtriser le cuir mais manquait clairement de vitesse dans ses transmissions dans le secteur offensif, malgré un Toko Ekambi en jambes.

Savanier s'est régalé

Le MHSC continuait de travailler offensivement avec de bons centres. Sur l'un d'eux, Savanier était bousculé dans les airs par Dubois. Il se faisait justice lui-même en tirant le penalty d'une belle panenka (1-0, 38e). L'OL accélérait un peu, via Houssem Aouar qui avait tendance toutefois à trop porter le ballon. Et à laisser traîner sa semelle... Le capitaine d'un soir était ainsi expulsé à la 44e minute pour une vilaine faute sur Souquet, laissant son équipe à 10 contre 11 juste avant la pause. Au retour des vestiaires, Montpellier profitait de sa supériorité numérique pour conserver le cuir et faire courir son adversaire. Rudi Garcia lançait donc son coaching en faisant entrer Depay et Jean Lucas, aux places de Kadewere, décevant, et Guimarães, pourtant intéressant.

Cela n'avait pas d'incidence immédiate, au contraire. Sur un bon centre de Ristic, Savanier surgissait dans la surface et tirait du gauche (2-0, 59e). Le numéro 11, déjà très bon contre Nice le week-end dernier, faisait beaucoup de mal à l'OL. Der Zakarian pouvait alors faire tourner, et il sortait notamment Delort, très mécontent dès remplacé peu après l'heure de jeu et qui n'a pas caché son énervement sur le banc. Savanier était lui aussi remplacé, à la 75e minute, après un match plein. Un match qui était surtout relancé après une faute de Hilton sur Cherki qui valait carton rouge et penalty selon l'arbitre de la rencontre. Depay transformait et redonnait espoir à son équipe (2-1, 82e). D'un coup, l'OL retrouvait un peu de vigueur et mettait la pression sur les buts héraultais. Malgré une fin de match largement dominée et des corners à foison, le club rhodanien ne parvenait pas à marquer le but égalisateur. Première défaite de la saison pour les hommes de Rudi Garcia (qui n'a jamais gagné dans sa carrière à la Mosson) et deuxième succès consécutif pour Montpellier à domicile.

Le classement de la Ligue 1

L'homme du match : Téji Savanier (7,5) : beaucoup d'activité comme à son habitude. Positionné en numéro 10, il a touché beaucoup de ballons et en a nettoyé un grand nombre. Il vendangeait une belle situation de contre (11e) mais s'est rattrapé en obtenant et transformant d'une panenka un penalty (38e). Puis il a doublé la mise d'une frappe sèche du gauche (59e). Le maître à jouer des Héraultais, présent sur tous les points chauds. Remplacé par Chotard (75e).

MHSC :

- Omlin (7) : pas grand-chose à faire en première mi-temps, bien suppléé par son poteau dès la 3e minute alors qu'il était battu. Pour le reste, il s'est montré vigilant, notamment sur une frappe de Toko Ekambi. Une parade impeccable sur une tête de Marcelo (69e) et une détente magnifique sur un coup-franc de Depay (73e). Rassurant en fin de rencontre dans ses prises de balle.

- Congré (6) : solide et très bien placé. Dans son rôle d'axial gauche, il a plus souvent eu à faire à Kadewere, qu'il a totalement éteint en première période. Et quand c'est Toko Ekambi qui s'est présenté, c'est l'attaquant qui récoltait un jaune pour simulation. Un match bien mené d'un bout à l'autre.

- Hilton (5,5) : toujours vaillant à 43 ans. Chaque semaine qui passe est une ode à l'expérience avec le Brésilien, toujours impeccablement placé. Dès qu'un attaquant lyonnais parvenait à rentrer dans la surface, il était là pour couper une trajectoire, contrer un centre ou dégager tout simplement. Averti en deuxième période pour un tacle en retard sur Cornet, il a parfaitement tenu sa défense et a offert quelques anticipations et sorties de balle qui ont ravi la Mosson. Gros bémol toutefois, le penalty concédé, plutôt bêtement, à Cherki et qui lui a aussi valu, de manière peu compréhensible, un carton rouge.

- Pedro Mendes (6) : dans le combat, il est présent. Mais il a eu du mal face à la mobilité de Toko Ekambi, qui l'a mis en difficulté par ses dribbles et déplacements. Il a monté d'un ton en deuxième période, avec des jaillissements décisifs dans sa surface. Important en fin de rencontre après l'expulsion de Hilton.

- Souquet (5) : le jeu offensif montpelliérain était plus porté côté gauche en première période, on l'a donc moins vu dans le registre offensif. Mais il a bien contenu Maxwel Cornet sur son aile. Le Lyonnais n'a pas eu son volume habituel. Souquet a aussi provoqué le carton rouge d'Aouar. Parfois en difficulté sur les sorties de balle.

- Ristic (6,5) : il avait du feu dans les jambes et on l'a vu arpenter avec plaisir son côté gauche. Quelques bons centres et beaucoup d'activité. Il a mis une pression constante sur Dubois. Une passe décisive à son actif, sur le deuxième but de Savanier. L'international serbe a été très sûr, défensivement et offensivement.

- Le Tallec (6) : une grosse première période. Il était partout dans l'entrejeu, remportant tous ses duels de la tête et orientant plutôt bien le jeu malgré un peu de déchet sur certaines transmissions. Un peu moins bon en deuxième mi-temps mais globalement une bonne prestation.

- Ferri (5) : moins en vue que Le Tallec, un match plutôt neutre pour l'ancien Lyonnais. Pas grand-chose à lui reprocher techniquement, avec des relais sûrs dans l'entrejeu montpelliérain mais il peut faire mieux. Remplacé à la 63e minute par Mollet, qui s'est signalé par une belle frappe, de peu à côté à la 74e minute.

- Savanier (7,5) : voir ci-dessus.

- Laborde (6): des courses et des appels dans tous les sens, quitte à perdre de la lucidité sur certains gestes techniques. Il a beaucoup travaillé dans le dos d'Andersen et a été un poison constant. Une tête au-dessus (8e) en guise de seule occasion en première période mais une activité débordante. Impliqué sur le deuxième but de Savanier avec une belle feinte. Remplacé par Sambia (86e).

- Delort (5) : un énorme loupé face au but à la 24e alors qu'il avait récupéré le ballon après un premier arrêt de Lopes. Averti dès la 7e minute pour une faute en retard sur Dubois, il a alterné le bon, avec un rôle de pivot bien tenu, et le moins bon, avec des ballons parfois facilement perdus. Néanmoins il a bien pesé sur la défense rhodanienne. Remplacé, fou de rage, à la 63e par Mavididi. Il a amené un peu plus de vitesse mais s'est montré assez maladroit dans sa conduite de balle.

OL :

- Lopes (4,5) : peu sollicité jusqu’à la 24e minute et une tête de Laborde, repoussée dans les pieds de l’attaquant mais sans conséquences. Il ne peut pas empêcher Savanier d’ouvrir le score sur penalty (38e) ni de s’offrir un doublé d’une belle frappe du pied gauche (59e). Peu de travail pour le Portugais, si ce n’est les 2 buts qu’il a été contraint d’encaisser.

- Denayer (5) : sobre dans les duels, il n’a pas vraiment été pris à défaut. Remonté d’un cran en deuxième période, il a compensé la perte d’Aouar en dépannant au milieu de terrain et en récupérant le brassard de capitaine. Dans l’entrejeu, il n’a pas à rougir de sa prestation même s’il a laissé l’intervalle à Savanier sur le but du break (59e). Remplacé par Bard (69e). Pas complexé pour ses premières minutes cette saison en Ligue 1, il n’a pas hésité à se projeter, apportant de la justesse et de la vitesse. De quoi laisser présager un bel avenir.

- Marcelo (4,5) : souvent au marquage de Delort, le Brésilien a été sollicité dans le domaine aérien. Il s’est rarement embarrassé avec les relances. Sur le deuxième but de Savanier, il oubliait, avec Andersen, complètement son marquage, ce qui a coûté très cher (59e). Trouvé sur les corners, il a sollicité les gants d’Omlin à deux reprises (70e puis 89e).

- Andersen (3) : pris d’entrée dans la profondeur par Laborde (1e), il a eu du mal à le contenir. Mais aussi des difficultés dans la relance avec des erreurs techniques assez grossières. Pris fréquemment dans les duels et dans son dos sur les centres venus de la droite, il a vécu une rencontre une nouvelle fois compliquée. Un peu plus à son aise dans une défense à 4 même s’il n’a pu intervenir sur le but du break de Savanier (59e). Même offensivement, il a manqué de précision avec une tête manquée alors qu’il était complètement seul (70e).

- Dubois (3) : l’international français a d’abord souffert dans son duel sur le côté face à Ristic. Un bon retour devant Laborde a sûrement évité une grosse occasion (20e). Coupable d’une faute dans la surface pour une poussette dans le dos de Téji Savanier après une deuxième mauvaise appréciation sur un centre (37e). Son apport offensif pauvre n’est pas venu apporter un peu de paillettes à son match.

- Guimaraes (6) : il a rapidement exercé un gros pressing au milieu de terrain, récupérant un ballon sur Savanier qui menait à l’occasion de Toko Ekambi (3e). Il n’en oubliait pas les tâches défensives comme en témoignait son gros retour sur Savanier (11e). À l’aise techniquement, il s’est imposé comme le dépositaire du jeu lyonnais. Averti à la 36e minute puis bizarrement remplacé, lui qui a été le meilleur Lyonnais, par Jean Lucas (55e). Le Brésilien, qui jouait pour la première fois après une longue période, ne s’est pas vraiment mis en évidence.

- Caqueret (4,5) : fidèle à lui-même, le jeune milieu de terrain a encore une fois montré son activité dans l’entrejeu avec un pressing constant. Aux côtés de son compère du milieu, il était chargé des sales besognes. Il a cependant commis plus d’erreurs techniques que d’habitude.

- Cornet (3) : disponible et bien décalé sur la gauche, il trouvait Toko Ekambi devant le but mais il trouvait le poteau (3e). Mais c’est à peu près tout. Dans son couloir, il a perdu énormément de ballons en multipliant les passes ratées et les erreurs techniques. Repositionné plus haut pendant quelques minutes, il n’a pas pu briller jusqu’à être sorti et remplacé par Dembélé (75e). Le solide attaquant reprenait un corner au premier poteau (88e) puis sur une frappe contrée (90e+4).

- Aouar (non noté) : présent entre les lignes, il a essayé de se rendre disponible le plus possible, en variant ses appels pour perturber au maximum la défense montpelliéraine, mais avec que très peu de réussite. Frustré, il venait mettre une semelle sur Souquet, qui lui a d’abord valu un carton jaune puis une expulsion après intervention de la VAR (43e).

- Toko Ekambi (4,5) : déjà en panne de confiance, l’attaquant ne s’est pas vraiment rassuré d’entrée en trouvant le poteau, bien servi par Cornet (3e). Il tentait bien de se démener sur le front de l’attaque, sans grandes réussites. Averti pour simulation juste avant la pause (45e+2). Toujours dans le flou, il n’a pas convaincu avant d’être remplacé par Cherki (69e). À peine 10 minutes après son entrée, la jeune pépite a dynamité la défense héraultais en provoquant un penalty, avec expulsion à la clé pour Hilton, transformé par Depay (82e).

- Kadewere (3) : première titularisation en Ligue 1 pour lui. L’ancien du Havre a eu du mal à être trouvé par ses nouveaux coéquipiers. Sur ses quelques ballons touchés, il a eu du mal à assurer le rôle de point d’appui habituellement occupé par Moussa Dembélé. Il s’est quand même mis en évidence d’une frappe contrée (41e). Une difficile première pour lui, remplacé par Depay à la 55e minute. Il s’est signalé sur un coup franc bien tiré (73e) puis en réduisant froidement l’écart d’un penalty parfaitement placé (82e)

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires