Kurt Zouma est en train de tout perdre

Le défenseur de West Ham est dans une spirale terrible depuis la diffusion de la fameuse vidéo. Et son club en pâtit aussi.

Kurt Zouma, pénètre dans l'enceinte du stade olympique de Londres.
Kurt Zouma, pénètre dans l'enceinte du stade olympique de Londres. ©Maxppp
La suite après cette publicité

« C’est ce que ton chat a ressenti, c’est ce que ton chat a ressenti !» Mardi soir, alors que son équipe accueillait Watford à la maison, le défenseur de West Ham a été la cible de plusieurs chants contre lui, venant même des supporters des Hammers. Il faut dire que la vidéo publiée sur les réseaux sociaux où on le voit en train de maltraiter son chat a énormément choqué l'Angleterre...

Depuis, le Français est en train de tout perdre. Si son club ne s'est pas vraiment désolidarisé de lui, l'ancien de l'ASSE a déjà perdu son équipementier, Adidas. Seed, association dont il était ambassadeur, a également rompu les liens avec lui, et d'autres devraient suivre. Il s'est aussi attiré les foudres du monde du foot et de Didier Deschamps, qui a qualifié son geste « d'inadmissible et intolérable ».

@footmercato Kurt Zouma doit-il être lourdement sanctionné ? 🤔 #football #kurtzouma #cat #westham ♬ son original - Foot Mercato

West Ham est aussi perdant dans l'histoire

Pour l'instant, on ne sait pas de quoi sera fait l'avenir du joueur. Continuera-t-il à jouer avec l'écurie londonienne ? Sera-t-il rappelé en Equipe de France ? On aura les réponses à ces questions assez rapidement, mais il a déjà écopé d'une belle sanction de deux semaines de salaire, soit environ 300.000€, et ses chats lui ont été confisqués par l'équivalent de la SPA anglaise.

Et cette affaire touche aussi son club. Le club de la capitale anglaise a déjà perdu deux sponsors : Vitality, assureur santé, et Experience Kissimmee, office du tourisme d'une ville de Floride. D'autres devraient suivre, alors que le manque de réaction du club vis-à-vis de son joueur avait été vivement critiqué en Angleterre. Cette histoire est donc encore loin d'être terminée...

Plus d'infos

Commentaires