Chelsea face au casse-tête Kepa Arrizabalaga

Arrivé à Chelsea à l'été 2018 des ambitions plein la tête, Kepa Arrizabalaga est en train déchanter. Le portier espagnol n'entre pas dans les plans de Frank Lampard l'an prochain. Un terrible casse-tête pour les Blues, qui avaient payé environ 80 millions d'euros pour se l'offrir.

Kepa Arrizabalaga, le portier de Chelsea
Kepa Arrizabalaga, le portier de Chelsea ©Maxppp
La suite après cette publicité

Un investissement sur l'avenir. En août 2018, Chelsea annonçait fièrement l'arrivée de Kepa Arrizabalaga. Agé de 23 ans, le portier devenait alors le gardien le plus cher de l'histoire puisque les Blues avaient payé sa clause libératoire de 80 millions d'euros. Mais les pensionnaires de Stamford Bridge, qui cherchaient un remplaçant à Thibaut Courtois qui se dirigeait vers le Real Madrid, avaient assuré leurs arrières en lui faisant signer un contre d'une durée de sept années. Un bail long mais qui illustrait le souhait des Londoniens de travailler dans la durée avec l'ancien joueur de l'Athlétic Bilbao.

Lors de sa première saison avec Chelsea, Kepa a joué 52 rencontres toutes compétitions confondues sous les ordres de Maurizio Sarri. Un entraîneur avec lequel on l'avait notamment vu ne pas être d'accord lorsqu'il avait refusé d'être remplacé avant une séance de tirs au but face à Manchester City en finale de League Cup. Sarri parti à la Juventus, l'Espagnol voulait repartir du bon pied avec Frank Lampard. Mais malgré 41 apparitions cette saison 2019-20, le natif d'Ondarroa n'est pas ménagé par le technicien anglais. Ce dernier l'avait notamment laissé sur le banc entre le 21 janvier et le 3 mars, préférant faire appel à Willy Caballero.

Le cas Kepa est problématique pour Chelsea

Mais depuis la reprise de la saison en juin, il a joué 8 rencontres en Premier League. Il était, en revanche, sur le banc lors de la demi-finale de FA Cup face à Manchester United. Et si on pouvait penser que la situation de Kepa s'améliorait, son sort serait déjà scellé en coulisses. En effet, le club de la capitale anglaise cherche un nouveau gardien pour la prochaine saison. Les noms de Jan Oblak (Atlético de Madrid), André Onana (Ajax Amsterdam) et Marc-André ter Stegen (FC Barcelone) ont été mentionnés dans divers médias. Mais concernant ce dernier, le Telegraph assure que le Barça ne serait pas vendeur, même si Kepa était inclus dans le deal. Selon le Daily Mail, Chelsea aurait aussi proposé une somme de 30 millions d'euros plus son gardien à l'Atlético de Madrid afin de récupérer Oblak.

On l'a bien compris, les Blues sont prêts à se séparer de Kepa Arrizabalaga et à l'inclure dans l'opération visant à recruter un nouveau portier. Frank Lampard n'aurait d'ailleurs donné aucune garantie au joueur pour l'année prochaine, lui qui souhaite recruter un numéro un que l'Espagnol reste ou non assure le Telegraph. Mais se débarrasser du portier de 25 ans paraît compliqué, sachant qu'il est arrivé pour pratiquement 80 millions d'euros et qu'il touche un juteux salaire de 11,5 millions d'euros par année. Le footballeur sous contrat jusqu'en 2025, qui a encaissé 5 buts hier face à Liverpool mais qui n'a pas été pointé du doigt par Frank Lampard, est en train de donner des maux de tête aux dirigeants anglais. Ceux-ci espèrent le vendre mais ils savent que ce sera à perte. Le feuilleton Kepa ne fait que commencer...

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires