Le Stade Rennais veut Moise Kean !

Par Matthieu Margueritte
2 min.
Moise Kean sous les couleurs de la Juventus Turin @Maxppp

En attendant de gérer le cas Matic, les Rouge et Noir s’activent pour renforcer leur secteur offensif. Deux noms ressortent, dont celui de l’ancien Parisien.

Le mercato hivernal 2024 est très animé au Stade Rennais. Après une première moitié de saison compliquée (le SRFC est 10e du classement de L1, à 14 points du podium), les Bretons étaient attendus au tournant sur le marché des transferts. Chargé du recrutement rouge et noir, Florian Maurice s’active d’ailleurs en ce sens puisque Rennes multiplie les pistes.

La suite après cette publicité

Le Clermontois Alidu Seidu est pisté en défense et l’ailier norvégien d’Heerenveen Osame Sahraoui séduit. Malheureusement pour les dirigeants bretons, Nemanja Matic est venu leur rajouter du travail. Le Serbe a tout simplement quitté la ville pour forcer son départ. De quoi agacer prodigieusement son club et la famille Pinault.

À lire José Mourinho explique le déclin de Paul Pogba

Les Bretons veulent renforcer leur attaque

Pour le remplacer, le nom du Brestois Pierre Lees-Melou circule et visiblement, l’ancien Niçois plait beaucoup. Ouest France nous apprend en effet que le SRFC a fait une offre de 10M€ à son voisin finistérien. En vain. En attendant de voir si les choses évoluent, le quotidien lâche une plus grosse information qui concerne l’attaque. Pour épauler Arnaud Kalimuendo, les Bretons visent le co-meilleur buteur actuel d’Eredivisie, le Grec Vengelis Pavlidis.

La suite après cette publicité

L’attaquant de l’AZ Alkmaar cartonne avec 46 buts inscrits en 74 matches de championnat hollandais depuis 2021. Mais il n’est pas le seul puisque Moise Kean (23 ans) plairait également ! Sous contrat avec la Juventus jusqu’en 2025, l’Italien ne possède pas un profil de serial buteur comme Pavlidis (11 buts en Serie A depuis son retour à Turin en 2021), mais le SRFC sait que la Vieille Dame est disposée à le prêter. Un nom plus clinquant que Pavlidis qui a aussi l’avantage de connaître la Ligue 1 depuis son passage réussi au PSG (13 buts en 26 matches de L1).

La suite après cette publicité

Fil info

La suite après cette publicité