Équipe de France : le nouveau match stratosphérique de Paul Pogba

À l'image de ses deux dernières prestations en préparation contre le Pays de Galles et la Bulgarie, Paul Pogba a été l'homme du match contre l'Allemagne. Tout bonnement exceptionnel.

Paul Pogba face à l'Allemagne
Paul Pogba face à l'Allemagne ©Maxppp
La suite après cette publicité

Que ce match était attendu. Le groupe F de cet Euro est probablement celui de la mort avec la Hongrie, le Portugal, l'Allemagne et la France. Ce mardi soir, c'était les deux dernières cités qui s'affrontaient à Munich. Comme lors de l'Euro 2016, les Bleus de Didier Deschamps sont sortis vainqueurs de la rencontre grâce à un but, en première période, de Mats Hummels contre son camp.

Si les trois de devant (Mbappé-Benzema-Griezmann) étaient attendus, c'est Paul Pogba qui a excellé. Il a régné sur le milieu de terrain de par sa technique et sa puissance. Il délivre aussi un amour de ballon pour Lucas Hernandez, sur l'ouverture du score des Français. Didier Deschamps a expliqué certaines choses à son sujet en conférence de presse.

« Les consignes ? Au départ c'est de nous maîtriser et d'imposer à l'adversaire. Mais les Allemands ne nous ont pas laissé le temps. Ils sont deux milieux de terrain complet (avec Rabiot, ndlr), je ne peux pas les dissocier du petit NG (Kanté). Ils défendent bien, savent bien garder le ballon, ont beaucoup de volume, de la complémentarité aussi. Ça a été plus dans le domaine défensif. Ça a permis à l'équipe d'avoir un bon équilibre », a commenté le sélectionneur.

« Sans eux, je n'aurais pas été aussi performant »

En plus de cela, La Pioche nous a offert trois records sur cette confrontation au sommet. Il a récupéré plus de ballons que n'importe quel autre joueur (12), remporté plus de duels (13) et subi le plus de fautes (4). Pas étonnant donc qu'il ait été l'invité de M6 après cette confrontation pour débriefer sa performance de haute volée, qui lui a valu le titre d'homme du match par la Rédaction FM.

« La prestation de l'équipe, c'est ça le plus important. Sans eux, je n'aurais pas été aussi performant. Ils ont aidé, ils ont tous poussé, on a tous fait les efforts. Cette victoire, elle est pour tout le monde. Pas que ceux qui sont sur le terrain, mais aussi ceux qui étaient sur le banc, dans les tribunes à nous supporter, vraiment. Comme vous le savez, tout le monde parlait de nous favori, pas favori, le groupe de la mort, pas le groupe de la mort, l'attaque... Nous, on est concentré par ce qu'on doit faire sur le terrain. On doit aussi assumer ce statut de champion du monde. Gagner sur le terrain avec l'humilité, et faire des performances comme ça. Quand on doit souffrir, on est tous ensemble et quand on doit attaquer on est tous ensemble aussi, et on l'a montré aujourd'hui », a expliqué le natif de Lagny-sur-Marne. On se demande s'il peut encore monter en puissance tant il est déjà fort. De bon augure pour la suite de la compétition des Bleus.

Plus d'infos

Commentaires