OM : André Villas-Boas déclare Dimitri Payet intransférable mais...

De passage en conférence de presse ce jeudi, le coach de l'Olympique de Marseille André Villas-Boas s'est exprimé sur la fin du mercato d'hiver et notamment le cas Dimitri Payet.

André Villas-Boas et Dimitri Payet, à Washington, lors des EA Ligue 1 Games
André Villas-Boas et Dimitri Payet, à Washington, lors des EA Ligue 1 Games ©Maxppp
La suite après cette publicité

West Ham souhaite retrouver Dimitri Payet (32 ans) cet hiver. L'information parue dans L'Équipe et les médias anglais n'a pas échappé à André Villas-Boas, même si elle a depuis été démentie par Sky Sports. Présent en conférence de presse ce jeudi, le technicien de l'Olympique de Marseille - qui a longuement rappelé l'importance du Réunionnais, suspendu ce week-end contre Angers (21e journée de Ligue 1), dans le jeu de son équipe (6 réalisations, 3 passes décisives en 16 apparitions en championnat) - a réagi.

«Oui pour moi oui, Dim est intransférable. Il le sait, on a une relation spéciale, il sait aussi l'importance qu'il a pour l'équipe. Après, il n'y a pas que la position du club, celle du joueur compte aussi. J'ai lu ce qui est sorti dans L'Équipe et en Angleterre aujourd'hui. Je ne sais pas si c'est vrai, on doit être prêt si ça arrive. Il y a beaucoup de paramètres à prendre en compte : l'offre pour le club, pour le joueur... Je ne pense pas que ça va se passer. On va attendre», a-t-il clairement indiqué.

«J'ai hâte que ça se termine»

Patience est mère de toutes les vertus. AVB le sait et préfère rester prudent malgré son échange rassurant en début de semaine avec son président Jacques-Henri Eyraud. «Oui, j'ai hâte que le mercato termine, ça reste toujours dans l'air, ça crée des rumeurs, les agents sont en mouvement, l'argent aussi. Et oui, j'ai envie que ça se finisse, c'est mieux pour tout le monde. Je n'oublie pas qu'on a fini le mois d'août sans Luiz Gustavo...», a-t-il expliqué, annonçant qu'il restait sur ses gardes même au-delà du 31 janvier.

«Après la fin du mois de janvier, il reste des mercatos dangereux, le russe, le turc, le chinois peut-être. J'ai envie que ça se termine. Sauf surprise, je n'attends rien. Sauf mauvaise surprise...», a-t-il confié. Un départ serait en effet une mauvaise surprise pour le Lusitanien, puisqu'il a d'une part été rassuré par sa hiérarchie et a d'autre part créé une osmose au sein de son groupe. «Je trouve que les joueurs ont cette envie de rester, mais une offre extraordinaire peut te faire changer d'avis», a-t-il conclu. Patience donc.

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires