Nicolas Anelka a failli signer à l'OM !

À la fin des années 90, l’OM a tenté de s’offrir les talents de Nicolas Anelka. Un transfert qui a échoué d’un cheveu comme l’explique Rolland Courbis dans un live instagram organisé par un média local marseillais…

Nicolas Anelka sous le maillot de L'Équipe de France en juin 2009
Nicolas Anelka sous le maillot de L'Équipe de France en juin 2009 ©Maxppp

En cette trêve longue durée forcée du fait du coronavirus, les langues se délient et on apprend ici ou là par le biais de petites indiscrétions les gros transferts ratés par les clubs de Ligue 1. Après les confidences de Paul Pogba sur son arrivée ratée à l'Olympique Lyonnais, c'est au tour de Rolland Courbis de révéler comment l'OM a raté de son côté Nicolas Anelka... L'attaquant international tricolore n'est alors pas le joueur qui va provoquer l'un des plus gros cataclysmes du football français à Knysna en Afrique du Sud en 2010 et n'est même pas encore revenu au PSG en 2000 ni même signé au Real Madrid en 1999.

La suite après cette publicité

Nous sommes en 1998, Anelka a 19 ans et peine à s'imposer chez les Gunners. C'est alors que Rolland Courbis, coach du club phocéen à l'époque, rêve de le récupérer sur la Canebière. Pour ce faire, il prend contact avec le natif de Trappes au printemps 98 comme il l'explique dans un live instagram organisé par Le Phocéen. « Au printemps 98, je rencontre Anelka et ses proches à Monaco. Il est dans une période où ça ne va pas du tout à Arsenal, il demande à partir et ne s'entend pas avec Wenger. Le club est OK. On fait les efforts qu'il faut, on arrive à le convaincre et on se met d'accord sur un contrat. On se laisse tous quelques jours de réflexion. » L'espoir est donc permis pour l'OM. Mais le rêve va être de courte durée

Quelques jours plus tard, Nicolas Anelka reprend confiance et claque un doublé avec les Gunners comme l'explique Courbis. « Et je ne sais pas si le fait d'être convoité lui redonne confiance, mais 3-4 jours après, il marque deux buts avec Arsenal, il s'impose dans l'équipe, ils font le doublé et il marque en finale de la coupe. » La carrière du joueur formé au PSG est lancée et le futur numéro 9 des Bleus marquera la saison suivante 17 buts en 35 matches de Premier League et signera dans la foulée au Real Madrid pour 220 millions de Francs (soit 34 M€), un montant énorme pour l’époque. Nul ne sait si le joueur passé depuis à Liverpool, Manchester City, Fenerbahçe ou encore Chelsea aurait connu la même trajectoire s’il avait signé à Marseille et comment il aurait été accueilli au Stade Vélodrome, lui l’ancien Parisien… Mais une chose est sûre, le club phocéen est passé à côté d’un très gros coup.

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires