L'effroyable histoire de Katompa Mvumpa

Révélé au Paris FC, Silas Wamangituka a pris une autre dimension lorsqu'il est parti en Allemagne du côté du VfB Stuttgart. Révélation du début de saison en Bundesliga, l'attaquant congolais a vite impressionné. Pour autant, si sa carrière débute idéalement sur le terrain, en dehors il a vécu des moments très compliqués. Sous l'influence de son ancien agent, son nom et sa date de naissance ont été changés. Vivant sous une pression intense et des menaces de la part de celui qui gérait sa carrière, il a néanmoins pu compter sur son club. Ainsi, le VfB Stuttgart l'a épaulé pour qu'il puisse se sortir de cette situation. Silas Wamangituka n'est plus, il faut désormais l'appeler Katompa Mvumpa.

Katompa Mvumpa et Stuttgart victorieux face à Hoffenheim
Katompa Mvumpa et Stuttgart victorieux face à Hoffenheim ©Maxppp

Promu en Bundesliga, le VfB Stuttgart a vécu une belle saison en se maintenant facilement et en achevant l'exercice à la 9e position de Bundesliga. Les Souabes ont notamment pu compter sur le très bon Silas Wamangituka auteur de 13 buts et de 5 passes décisives en 27 matches toutes compétitions confondues. Malheureusement pour lui, le joueur du Paris FC n'a pas pu participer aux derniers matches puisqu'il a été victime d'une rupture du ligament croisé antérieur du genou droit et devrait revenir sur les terrains vers septembre ou octobre prochain. Le milieu droit né à Kinshasa est donc en pleine rééducation suite à sa blessure et retrouve peu à peu ses sensations physiques. Il a aussi retrouvé de la tranquillité et vient de s'enlever un poids très important. En effet, avec le soutien de son club, le VfB Stuttgart, il vient de révéler qu'il ne s'appelait pas Silas Wamangituka, mais Katompa Mvumpa. Il est aussi né le 6 octobre 1998 à Kinshasa en République Démocratique du Congo et non le 6 octobre 1999. Une fausse identité entretenue depuis des années et que le joueur a enfin pu y mettre un terme. Le plus dur semble désormais derrière pour celui qu'on doit désormais appeler Katompa Mvumpa.

La suite après cette publicité

Passé par la Belgique et l'Olympique Alès avant son arrivée au Paris FC, Katompa Mvumpa était donc représenté par Olivier Belesi. Ce dernier officiait en tant qu'agent et tuteur du jeune joueur. Ainsi, il était sous son influence comme l'évoque Le Parisien puisque Katompa Mvumpa vivait chez son agent et ce dernier le véhiculait avant et après les entrainements. En outre, il s'occupait de l'aspect financier et gardait une totale emprise sur le joueur. Soumis à un chantage quasi quotidien, il a été menacé pour ne pas révéler la vérité et le joueur s'est mué dans le silence par peur de représailles envers sa famille. Vivant chez l'agent et sous sa surveillance, il ne touchait d'ailleurs qu'une partie de son salaire. Cette situation a duré un bon moment, mais l'affaire a surgi sur la place publique en 2019 quand Max Mokey Nza-Ngi, le président du Football Club MK au RD Congo, a expliqué que la date de naissance du joueur n'était pas la bonne. L'affaire a trainé et le joueur a quitté le Paris FC pour le VfB Stuttgart. Les phrases utilisées à l'époque par l'agent du joueur ont tout de suite une autre connotation quand on connaît les événements. «Il y a des discussions autour de lui, mais nous ne nous en soucions pas. Nous allons travailler pour le protéger des requins et des opportunistes, pour le préserver de toutes tentations» expliquait Olivier Belesi à RMC Sport quelques semaines avant la finalisation du transfert.

Une totale relation de confiance avec Stuttgart

Parti à Stuttgart, celui qui était encore connu sous le nom de Silas Wamangituka va vite s'y épanouir. Que ce soit sur et en dehors des terrains. Aidé par le VfB et les employés du club et se sentant en confiance, il va se détacher peu à peu de son agent, et ce jusqu'à ce qu'il s'en sépare définitivement. Voulant aller au bout des choses, il a lancé les démarches grâce au soutien de son club. «J'ai vécu dans une peur constante ces dernières années et j'étais aussi très inquièt pour ma famille au Congo. C'était une étape difficile pour moi de révéler mon histoire. Je n'ai osé le faire qu'avec le soutien de mes nouveaux représentants. Il est devenu clair pour moi que je n'ai plus à avoir peur et que nous pouvons tout mettre sur la table ensemble. Je n'aurais pas osé franchir ce pas si Stuttgart, mon équipe et le VfB n'étaient pas devenus pour moi une seconde maison où je me sens en sécurité. Aujourd'hui je suis très soulagé et j'espère pouvoir aussi encourager d'autres joueurs qui ont eu des expériences similaires avec des agents. Je suis profondément reconnaissant au VfB Stuttgart pour toute la confiance et le soutien dont ils ont fait preuve pendant cette période» a expliqué le joueur dans un communiqué publié sur le site du club souabe.

Important dans cette initiative, le directeur sportif du VfB Stuttgart, Sven Mislintat, a tenu à valoriser le courage et la volonté de Katompa Mvumpa d'exposer la vérité : «Silas reste le joueur et la personne qui a marqué le cœur de nos fans et de ses coéquipiers depuis qu'il est ici à Stuttgart. En termes de changement de nom, il est avant tout une victime. Nous le protégerons en conséquence. J'ai un grand respect pour le fait qu'à son jeune âge il était presque tout seul et sans connaître les conséquences il a osé faire le pas pour clarifier sa situation. Nous continuerons à l'aider de toutes les manières possibles. Silas fait partie de la famille VfB. Il devrait également jouer au football pour le VfB Stuttgart la saison à venir dès qu'il se sera remis de sa rupture du ligament croisé.» Également très impliqué, le président délégué du club, Thomas Hitzlsperger, est lui revenu sur les démarches : «immédiatement après que Silas s'est confié à nous, nous avons pris toutes les mesures que nous estimions nécessaires et avons fait appel aux instances responsables. Nous rendons délibérément ce cas inhabituel public de notre propre initiative pour souligner que nous voulons procéder de la manière la plus transparente possible en ce qui concerne la protection de notre joueur. Je tiens à remercier tous les salariés impliqués, les autorités, la DFL et la DFB, qui se sont emparés du sujet de manière absolument consciencieuse, professionnelle et discrète.» Désormais libéré d'un poids, Katompa Mvumpa va pouvoir reprendre le cours de sa carrière l'esprit tranquille. Le plus dur est derrière lui et ces périodes compliquées de sa vie seront certainement des leviers importants pour la suite de sa carrière et plus globalement pour sa vie d'adulte.

Plus d'infos

Commentaires