OM : la réponse tranchante du directeur général Hugues Ouvrard aux supporters mécontents

Le directeur général de l'OM a répondu aux supporters mécontents lors d'une visioconférence.

Quelques incidents avaient eu lieu avant OM-MHSC
Quelques incidents avaient eu lieu avant OM-MHSC ©Maxppp
La suite après cette publicité

« Vous n'avez rien compris, nous ne voulons pas de votre modèle américain, de votre fan expérience aseptisée. (...) L'OM est une religion, transmise de génération en génération, c'est un membre à part entière de chaque famille. (...) Aussi, face à l'échec avéré de votre projet, nous ne vous considérons plus comme le dirigeant du club. Il est temps de quitter l'OM. » Vendredi, des représentants des groupes de supporters de l'OM ont pu exprimer, lors d'une conférence de presse, leur désaccord et leur mécontentement vis à vis de la politique menée par leur direction.

C'est surtout le président Jacques-Henri Eyraud qui est visé, ainsi que le directeur général Hugues Ouvrard, alors que les groupes de supporters phocéens avaient été mis en demeure plus tôt dans la semaine. Une décision qui est très mal passée et qui a plus ou moins été la goutte qui a fait déborder le vase. Les deux concernés se sont, comme le rapporte RMC Sport, exprimés à ce sujet dans la journée de vendredi. Hugues Ouvrard a notamment discuté via visioconférence avec les responsables d'OM Nation, alors que plusieurs groupes de supporters avaient retiré leur adhésion au projet.

« Ce n’est pas en criant que l’on veut la tête du roi que l’on va avoir la tête du roi »

« Nous respectons beaucoup les supporters de l’OM, notamment ceux des groupes. Et je souhaite les revoir dans les virages ! L’ambiance du Vélodrome est importante. La passion et la ferveur font partie des valeurs de l’OM. Mais d’autres valeurs importantes doivent aussi être le dialogue et la non-violence. Je veux sortir le club de cette crise et cela passera par davantage de dialogue. Il est capital que l’on retrouve un accord avec les groupes de supporters. On doit garder cette ambiance populaire en virages avec notamment un prix de l’abonnement conforme à ce qui se fait actuellement. Je ne souhaite pas faire du Vélodrome un stade aseptisé. Je veux un stade avec des tifos, un stade populaire, que ça gueule, que ça mette la pression sur l’équipe adverse ou que ça chante contre nous si on n’est pas à la hauteur », a ainsi expliqué le DG, dans des propos toujours relayés par RMC Sport. Il avait cependant ensuite fait savoir que les incidents de la Commanderie étaient à l'origine de cette mise en demeure, exigeant à son tour des explications aux fans.

« Ce n’est pas en criant que l’on veut la tête du roi que l’on va avoir la tête du roi. Jacques-Henri a peut-être fait des erreurs, mais il a aussi fait beaucoup de choses positives. Frank McCourt lui a renouvelé sa confiance il y a dix jours. Céder à ces pressions, ce n’est pas le mode de fonctionnement d’une entreprise. J’ai beaucoup de respect pour nos supporters, mais quand un actionnaire a mis 370 millions d’euros dans un club, il est en droit de décider qui doit manager ce club », a-t-il conclu, précisant également qu'une vente du club n'est pas d'actualité. Les fans phocéens sont fixés...

Plus d'infos

Commentaires